Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BAYER

96.72EUR
+0.18% 

DE000BAY0017 BAYN

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    96.69

  • clôture veille

    96.55

  • + haut

    97.03

  • + bas

    96.69

  • volume

    443

  • valorisation

    90 196 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.06.18 / 09:37:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur BAYER

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter BAYER à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BAYER à mes listes

    Fermer

Pas d'accord à l'UE sur le glyphosate

Reuters06/06/2016 à 14:36
    * L'herbicide est largement utilisé dans l'agriculture 
    * Son autorisation dans l'UE expire le 30 juin 
    * La Commission proposait une prolongation provisoire de 
douze à dix-huit mois 
 
    par Sabine Siebold et Alissa de Carbonnel 
    BERLIN/BRUXELLES, 6 juin (Reuters) - Les Etats membres de 
l'Union européenne ont refusé lundi de prolonger de façon 
temporaire l'autorisation du glyphosate, un herbicide mis au 
point par Monsanto  MON.N  et largement utilisé dans 
l'agriculture et le jardinage. 
    L'autorisation de vente dans l'UE de ce produit controversé 
expire à la fin du mois.  
    "Il n'y a pas eu de majorité en faveur du glyphosate lors 
des consultations d'aujourd'hui", a annoncé à la mi-journée la 
porte-parole du ministère allemand de l'Environnement. Vingt 
Etats ont voté en faveur de la proposition de la Commission mais 
sept se sont abstenus, a-t-elle précisé. Seul Malte a voté 
contre, indique-t-on de source diplomatique européenne. 
    Les experts devaient se prononcer à la majorité qualifiée 
sur la proposition soumise par la Commission européenne de 
prolonger à titre provisoire l'autorisation du glyphosate. 
    L'exécutif, qui avait déjà échoué par deux fois cette année 
à faire adopter une prolongation de l'autorisation de 
l'herbicide, a désormais la possibilité de saisir un comité 
d'appel. La question sera à l'ordre du jour de la réunion des 
commissaires de mardi. 
    Les conclusions contradictoires des scientifiques sur le 
caractère cancérigène du glyphosate ont conduit la Commission à 
proposer mercredi dernier un compromis consistant à prolonger 
provisoirement de douze à dix-huit mois l'autorisation du 
produit afin de permettre de nouvelles études.  
    L'exécutif bruxellois proposait au départ de prolonger 
l'autorisation de quinze ans. Si aucun accord n'est trouvé d'ici 
au 30 juin, tous les produits contenant du glyphosate devront 
être progressivement retirés des rayons dans un délai de six 
mois.   
     
    ABSENCE DE CONSENSUS SCIENTIFIQUE 
    Monsanto, le numéro un mondial des semences, n'a pas exclu 
d'engager un recours en justice. Et le lobby du secteur a 
critiqué l'incertitude qu'entretiennent les régulateurs. "Avec 
cette décision, tout ce qu'ils font, c'est de mettre en doute ce 
système et de créer de la peur et de la confusion parmi les 
consommateurs européens", a déploré Graeme Taylor, de 
l'Association de protection des cultures européennes (European 
Crop Protection Association). 
    A l'inverse, des organisations écologistes et des collectifs 
citoyens plaident pour une interdiction totale des produits au 
glyphosate en l'absence d'un consensus scientifique.  
    "Il est scandaleux mais pas inhabituel de voir la Commission 
maintenir des pesticides dangereux sur le marché une fois leur 
autorisation expirée (...) Ce qui est nouveau cette fois, c'est 
que des gouvernements ont fait attention et n'ont pas simplement 
endossé une proposition de la Commission", a déclaré Franziska 
Achterberg, directrice chargée de la politique alimentaire 
européenne pour Greenpeace. 
    "Prolonger l'autorisation du glyphosate, c'est comme si une 
odeur de gaz était repérée mais que l'on refusait d'ordonner une 
évacuation pour localiser la fuite", a-t-elle ajouté.  
    En mars 2015, le Centre international de recherche sur le 
cancer (CIRC), qui dépend de l'Organisation mondiale de la 
santé, a classé le glyphosate comme substance "probablement" 
cancérigène. 
    Mais sept mois plus tard, l'Autorité européenne de sécurité 
des aliments (Efsa), qui dépend de l'Union européenne, a conclu 
à l'absence de danger pour l'homme et, le mois dernier, un 
comité conjoint de l'OMS et de l'Organisation des Nations unies 
pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a estimé qu'il ne 
causait probablement pas de cancer.   
    La controverse pèse sur les relations commerciales entre les 
Etats-Unis et l'Europe ainsi que sur l'OPA lancée le mois 
dernier par le groupe chimique et pharmaceutique allemand Bayer 
 BAYGn.DE  sur Monsanto pour 62 milliards de dollars (56 
milliards d'euros). 
 
 (Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

+0.59%
-0.21%
-0.18%
+0.53%
+0.38%
+0.14%
+0.16%
-0.19%
0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.