1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pas beaucoup de marge pour baisser encore les taux-Makuch (BCE)
Reuters29/03/2016 à 14:35

    BRATISLAVA, 29 mars (Reuters) - Il est difficile de dire où 
se situe le plancher pour les taux d'intérêt négatifs mais la 
marge de manoeuvre de la Banque centrale européenne (BCE) en la 
matière est presque épuisée, a déclaré mardi Jozef Makuch, 
membre du Conseil des gouverneurs de l'institution. 
    "Je pense personnellement que cet instrument a été presque 
épuisé (...) et que toute baisse potentielle à venir des taux 
d'intérêt aurait de moins en moins d'effet et qu'il s'agirait 
plutôt, à l'avenir, d'un instrument psychologique pouvant être 
utilisé afin d'avoir une boîte à outils complexe", a déclaré le 
gouverneur de la Banque nationale slovaque à des journalistes. 
    "Aucun impact ou effet concret important n'est à attendre de 
cet instrument en tant que tel. Il n'aurait probablement aucun 
sens à lui seul", a-t-il ajouté. 
    Plusieurs membres de la BCE ont déclaré ces dernier jours 
que les taux d'intérêt n'avaient pas atteint leur plancher. 
    Après l'annonce en début de mois d'un nouvel assouplissement 
de la politique monétaire de la BCE, son président, Mario 
Draghi, avait dit que la banque centrale n'anticipait pas qu'il 
serait nécessaire d'abaisser encore les taux, une déclaration 
qui avait entraîné une nette appréciation de l'euro. 
    Mario Draghi avait ensuite un peu ajusté le tir en déclarant 
que les taux d'intérêt resteraient à leurs bas niveaux actuels, 
voire encore plus bas, pendant longtemps.   
    
 
 (Tatiana Jancarikova; Patrick Vignal pour le service français, 
édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer