Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris veut une force de réaction rapide de l'Onu au Mali

Reuters12/03/2013 à 22:10

PARIS VEUT UNE FORCE DE RÉACTION RAPIDE DE L'ONU AU MALI

NATIONS UNIES (Reuters) - La France et ses alliés africains souhaitent la mise sur pied d'un contingent fortement armé à même de contrer toute résurgence d'une menace islamiste au Mali, dans le cadre d'une mission de casques bleus des Nations unies, ont déclaré des diplomates en poste à l'Onu.

Les Nations unies étudient la possibilité de déployer une force de 10.000 hommes avant les élections présidentielle et législatives prévues au Mali en juillet, un délai rapproché qui nécessitera, selon un diplomate européen, d'engager une "course contre la montre".

Le sous-secrétaire général de l'Onu aux opérations de maintien de la paix Edmond Mulet effectue cette semaine une visite à Bamako, la capitale malienne, pour évaluer les différentes possibilités de mission de maintien de la paix une fois que l'opération Serval lancée par la France le 11 janvier dernier aura pris fin.

Une force de réaction rapide, solidement armée, se distinguerait des missions à vocation plus passive que met en place d'ordinaire l'Onu. Concrètement, les unités de cette force de réaction rapide auraient plus de latitude pour ouvrir le feu sans avoir à attendre d'avoir été attaquées.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, doit remettre d'ici la fin du mois un rapport au Conseil de sécurité formulant des recommandations sur le Mali, et, dit-on dans les milieux diplomatiques, un vote pourrait avoir lieu à la mi-avril.

"Les consultations intervenues jusqu'à présent au Conseil montrent qu'il règne un consensus (en faveur d'une mission de maintien de la paix)", a déclaré un haut responsable de l'Onu, sous le sceau de l'anonymat.

Paris souhaite pouvoir entamer le retrait de ses forces dans le courant du mois d'avril, et transmettre les rênes aux Africains de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), laquelle, par la suite, passerait sous mandat des Nations unies.

La Misma comprend 6.000 hommes, essentiellement d'Afrique de l'Ouest, auxquels s'ajoutent plus de 2.000 militaires tchadiens. A l'exception du contingent tchadien, la majeure partie des éléments africains demeurent dans la partie sud du Mali, à l'écart des zones de combat.

"Nous aimerions que les non Tchadiens se déploient plus au nord, du côté de Gao et Tombouctou, afin que l'on se concentre sur la phase finale dans l'extrême Nord", a dit le diplomate européen. "Ensuite, on parle d'une force de maintien de la paix qui comprendrait 10.000 hommes."

Michelle Nichols; Eric Faye pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.