Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris suspend son interdiction d'importer des porcs américains

Reuters05/05/2014 à 15:29

LA FRANCE SUSPEND SON INTERDICTION D'IMPORTER DES PORCS AMÉRICAINS

PARIS (Reuters) - La France a suspendu la publication de son arrêté d'interdiction d'importation de porcs vivants et de produits à base de porc en provenance des Etats-Unis, du Canada, du Mexique et du Japon dans l'attente de la réunion mardi d'experts européens, a déclaré lundi une porte-parole du ministère de l'Agriculture.

Jean-Luc Angot, directeur général adjoint de Direction générale de l'alimentation (DGAL) et chef des services vétérinaires, avait annoncé à Reuters que cet arrêté serait publié au Journal Officiel samedi dernier pour prémunir la France d'un virus qui ravage les élevages outre-Atlantique.

"On a suspendu la publication de l'arrêté", a dit la porte-parole. "On attend la réunion de demain. A l'issue, s'il n'y a pas de consensus (pour interdire les importations), les autorités nationales prendront leur décision."

La France veut éviter que le virus de la diarrhée épidémique porcine (PED) qui a tué quelque 7 millions de porcelets aux Etats-Unis en près d'un an et fait grimper les prix du porc à des records ne frappe un secteur déjà fragile.

Jean-Luc Angot avait insisté sur la forte mortalité liée au virus, jugeant l'impact potentiel "dramatique" pour la Bretagne.

Seraient interdits les porcs vivants, les semences et le sperme de porc -- des produits que la France importe peu en provenance de ces pays -- ainsi que les sous-produits à base de viande de porc comme l'alimentation animale, principalement du Canada.

La diarrhée épidémique porcine, qui tue principalement les porcelets de moins de 10 jours, se propage par contact direct mais aussi via l'alimentation animale. Des restes de porcs adultes infectés, tels que du sang séché, peuvent être incorporés dans l'alimentation animale pour porcins, transmettant ainsi le virus.

Si la Chine et le Japon ont déjà imposé des restrictions contre les importations de porc américain, la France est le seul pays de l'Union européenne à vouloir les interdire.

Elle avait proposé l'adoption d'un embargo européen lors d'une réunion entre la Commission européenne et des experts le mois dernier mais, malgré l'intérêt de grands producteurs de porc comme les Pays-Bas, le Danemark ou l'Allemagne, la Commission a refusé cette initiative.

Au lieu de prendre des mesures au niveau national qui seraient ensuite élargies au niveau européen, ce qui était d'abord envisagé, la France a préféré laisser sa chance à une décision européenne préalable.

Après l'annonce de la publication de l'arrêté vendredi, Berlin et Copenhague avaient dit attendre la réunion des experts européens avant de se prononcer. La Commission européenne a confirmé que le dossier figurerait à l'ordre du jour.

Le ministère a également demandé aux professionnels du secteur, qu'il a rencontrés la semaine dernière, de renforcer les mesures de biosécurité permettant d'éviter la pénétration de tout virus dans un élevage, a-t-il ajouté.

(Sybille de La Hamaide, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.