Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris s'attaque aux prix des céréales pour protéger l'élevage

Reuters12/09/2012 à 17:43

LE GOUVERNEMENT SOUHAITE CONTENIR LA FLAMBÉE DES PRIX DES CÉRÉALES POUR ÉPARGNER LES ÉLEVEURS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a annoncé mercredi un plan d'action visant à juguler la flambée des prix des céréales dont la volatilité menace des éleveurs que François Hollande s'est efforcé de rassurer mardi à Rennes.

Comme pour les prix du pétrole, le gouvernement n'a guère de moyens d'actions pour inverser à lui seul des cours qui sont fixés au niveau mondial, mais a annoncé des initiatives pour coordonner une réponse européenne et avec les autres grandes puissances mondiales du G20.

Le président s'est ainsi fait l'avocat mardi de la mise en place de stocks stratégiques au niveau mondial, à l'instar des réserves en pétrole que les Etats peuvent utiliser en cas de flambée des prix ou de pénurie.

Présenté par le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, le plan prévoit notamment de mobiliser la communauté internationale pour freiner le développement des biocarburants qui concurrencent les terres vouées à la production agricole. La France compte mettre en oeuvre dès à présent cette politique en plafonnant à 7% leur incorporation dans le carburant.

Au niveau européen, la France demandera un renforcement de l'encadrement des marchés financiers qui traitent les matières premières agricoles et insistera pour que la réforme de la politique agricole commune prenne en compte la volatilité des prix pour les éleveurs.

Sur le plan national, toute une série de mesures sont annoncées dont notamment une adaptation de la fiscalité des éleveurs pour tenir compte de l'envolée des prix.

Des aides seront aussi mises en place pour développer les capacités de stockage, moderniser les bâtiments d'élevage ou permettre aux éleveurs de faire face aux charges fiscales ou sociales.

Le discours du président mardi à Rennes, où il s'est fait l'avocat du "produire plus", a suscité des craintes que le gouvernement s'engage sur une voie productiviste au grand dam de ses allés écologistes.

"On peut faire plus et mieux", a tranché Stéphane Le Foll à sa sortie du conseil des ministres.

Ce dernier a indiqué que des annonces seraient faites lors de la conférence environnementale qui s'ouvre vendredi à Paris pour combiner accroissement de la production et écologie.

Julien Ponthus et Elizabeth Pineau, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.