Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Paris reporte sine die la livraison du Mistral à Moscou

Reuters25/11/2014 à 14:35

LA LIVRAISON DU PREMIER MISTRAL À LA RUSSIE REPORTÉE JUSQU'À NOUVEL ORDRE PAR LA FRANCE

PARIS (Reuters) - La France a annoncé mardi qu'elle reportait "jusqu'à nouvel ordre" la livraison d'un premier porte-hélicoptères Mistral à la Russie en raison de la situation dans l'est de l'Ukraine.

"Le président de la République considère que la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine ne permet toujours pas la livraison du premier BPC" (bâtiment de projection et de commandement), lit-on dans un communiqué de la présidence. "Il a donc estimé qu'il convenait de surseoir, jusqu'à nouvel ordre, à l'examen de la demande d'autorisation nécessaire à l'exportation du premier BPC à la Russie."

Les autorités françaises avaient annoncé qu'elles prendraient leur décision avant la fin novembre.

En Russie, le vice-ministre de la Défense Iouri Borissov a déclaré que son pays ne lancerait pas de procédure contre la France à la suite de ce report mais espérait toujours que le contrat serait honoré, rapporte l'agence de presse RIA.

Sous la pression de ses partenaires, notamment américains, hostiles à la livraison des deux "bâtiments de projection et de commandement" (BPC) en pleine crise ukrainienne dans laquelle le rôle de Moscou a été dénoncé par les Occidentaux, François Hollande avait annoncé le 3 septembre dernier que les conditions n'étaient pas réunies pour livrer le premier navire.

Le 16 octobre, il avait déclaré que le respect du cessez-le-feu en Ukraine restait l'une des conditions pour que la France accepte de livrer les Mistral.

Mais d'après l'armée ukrainienne, 150 soldats ont trouvé la mort depuis l'entrée en vigueur de ce cessez-le-feu le 5 septembre dernier, prévu par le protocole de Minsk signé par l'Ukraine, la Russie et les séparatistes de l'Est sous les auspices de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Les deux camps s'accusent mutuellement de ne pas respecter cette trêve.

Depuis le début du conflit séparatiste dans l'est de l'Ukraine, en avril, les affrontements ont fait plus de 4.300 morts, selon un bilan fourni la semaine dernière par le Haut Commissaire aux droits de l'homme des Nations unies.

Le premier BPC, le Vladivostok, devait initialement être livré en octobre et 400 marins russes se sont formés depuis le 30 juin à sa manoeuvre dans le port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Selon le vice-Premier ministre russe, le deuxième porte-hélicoptère commandé par son pays, le Sébastopol, dont la livraison est prévue pour la fin 2015, devait être mis à l'eau à la mi-novembre.

Un refus de livrer les deux navires Mistral commandés par la Russie, dont la vente représente un montant d'1,2 milliard d'euros, pourrait obliger la France à dédommager Moscou au-delà d'une date-butoir pour l'instant tenue secrète.

(Elizabeth Pineau avec Gabriela Baczynska à Moscou, édité par Yves Clarisse)

17 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Gary.83
    25 novembre15:22

    Hollande ? on l'entend surtout quand il pète à ce qu'il parait !

    Signaler un abus

  • gnapi
    25 novembre14:46

    Ca et écomouv ... ça va inciter aux partenariats public-privé ou aux commandes stratégiques. D'autant qu'on chouine pour aovir un gros plan de relance ... 300 millards dont 10 millards d'argent public (et donc le reste ? des "investisseurs" philantropes et incrédules qui vont faire confiance dans la France ??)

    Signaler un abus

  • gnapi
    25 novembre14:44

    Il n'a jamais eu, et a tout fait pour avoir encore moins, les moyens de son ambition. Mais ça fait bien d'être le roquet le plus bruyant de l'UE.

    Signaler un abus

  • gnapi
    25 novembre14:44

    Normal 1er imagine qu'il a les moyens, en caisse, en ambassade et même dans son caleçon d'une politique qu'aurait pu mener un De Gaulle. Mais il s'est inféodé à l'UE et à Washington et se fiche comme d'une guigne des sans-dents qui n'ont pas de boulot.

    Signaler un abus

  • M7034327
    25 novembre14:15

    Vivement que la France soit annexee par la Russie.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.