Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris prudent sur la livraison d'armes aux rebelles syriens

Reuters18/04/2013 à 18:22

LA FRANCE PRUDENTE SUR LA LIVRAISON D'ARMES AUX REBELLES EN SYRIE

STRASBOURG (Reuters) - Il n'y a pas de "bonne solution" pour mettre fin à la guerre civile en Syrie et une éventuelle livraison d'armes à l'opposition présente autant d'avantages que d'inconvénients, a déclaré jeudi le ministre français des Affaires étrangères.

Laurent Fabius a ainsi confirmé à Strasbourg le revirement du gouvernement français qui, par la voix de François Hollande, avait demandé à ses partenaires européens, le 14 mars dernier, la levée de l'embargo pour aider les rebelles syriens à chasser Bachar al Assad du pouvoir à Damas.

Le président de la République avait déjà fait marche arrière deux semaines plus tard dans une intervention télévisée en estimant qu'il convenait de s'assurer d'abord que les armes ne risquaient pas de tomber entre les mains des mouvements extrémistes au sein de la résistance.

"Sur la Syrie, je ne peux pas dissimuler ma grande inquiétude parce qu'il n'y a pas de bonne solution", a dit Laurent Fabius lors d'une audition devant la commission des Affaires étrangères du Parlement européen.

La décision de reconduire ou de lever l'embargo, qui doit être prise à la fin du mois de mai par les gouvernements européens, dépendra de la réponse "précise" à certaines questions, a-t-il souligné : "Est-ce qu'il peut y avoir des zones qui soient vraiment sécurisées, est-ce que, oui ou non, on peut dire, en attribuant les armes à tel ou tel, qu'elles ne seront pas détournées ?"

Les rebelles du Front al Nosra, l'un des groupes armés les plus efficaces et les mieux organisés de l'insurrection syrienne, ont formellement fait allégeance la semaine dernière à Ayman al Zaouahri, qui a succédé à Oussama ben Laden à la tête d'Al Qaïda.

Les Etats-Unis considèrent le Front al Nosra comme une organisation terroriste et, au-delà, la présence d'islamistes armés dans le conflit syrien constitue un dilemme pour les puissances occidentales, qui sont favorables au renversement d'Assad mais s'alarment dans le même temps de l'influence croissante des djihadistes en Syrie.

En mars, François Hollande avait déclaré que la France pourrait s'opposer à la reconduction de l'embargo européen et qu'elle prendrait ses "responsabilités", assurant qu'il y était possible de garantir qu'elles tomberont entre de bonnes mains.

Le sujet sera à l'ordre du jour de la réunion des Amis de la Syrie, la coalition internationale des pays qui soutiennent l'opposition syrienne, qui aura lieu samedi à Istanbul, a indiqué Laurent Fabius.

"C'est un choix entre des solutions qui présentent, chacune, de très, très, très lourds inconvénients", a-t-il affirmé.

Le ministre français a estimé que si la livraison d'armes à l'opposition syrienne ouvrait le risque qu'elles tombent entre les mains de mouvements extrémistes, le statu quo conduirait probablement à une explosion de la Syrie dans laquelle "il est à craindre que ce soit les éléments les plus extrémistes qui l'emportent".

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.