Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

STMICROELECTR

17.5100EUR
-1.79% 
indice de référence CAC 40

NL0000226223 STM

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    17.8000

  • clôture veille

    17.8300

  • + haut

    17.8000

  • + bas

    17.4650

  • volume

    1 208 473

  • valorisation

    15 954 MEUR

  • capital échangé

    0.13%

  • dernier échange

    20.04.18 / 11:26:32

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    16.9850

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    18.0350

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter STMICROELECTR à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter STMICROELECTR à mes listes

    Fermer

Paris presse STMicroelectronics de changer de stratégie

Reuters27/01/2016 à 18:31
 (Actualisé avec déclarations élus, syndicats et entourage 
d'Emmanuel Macron) 
    PARIS, 27 janvier (Reuters) - Le gouvernement français 
presse la direction de STMicroelectronics  STM.PA  de présenter 
une stratégie de croissance convaincante après l'abandon de son 
activité dédiée aux décodeurs, qui suscite la colère de 
syndicats et d'élus. 
    Le fabricant de semi-conducteurs, dont les Etats français et 
italiens contrôlent ensemble 27,5%, a annoncé qu'il prévoyait 
l'abandon progressif de son activité de fabrication de puces 
pour les boxes, ce qui aura pour conséquence la suppression de 
1.400 emplois dans le monde, dont 430 en France.   
    L'ampleur des suppressions de postes a été réduite par 
rapport à ce qui était prévu initialement à la suite de 
discussions avec le ministère français de l'Economie, a assuré 
le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. 
    "Nous souhaitons que sur la base de ces discussions soit 
mise en place une nouvelle stratégie pour pouvoir redonner à 
cette entreprise les éléments de création de valeur et de 
redressement", a-t-il ajouté. 
    Il n'a pas souhaité s'exprimer sur l'avenir du PDG Carlo 
Bozotti, à la tête de STMicroelectronics depuis une décennie. 
    Le dirigeant italien, qui est âgé de 63 ans, a dit faire du 
retour à la croissance sa priorité en recentrant l'activité sur 
les segments porteurs de l'automobile, de l'industrie et de 
l'internet des objets. 
    "Le PDG veut détruire la partie la plus avancée de ST sur le 
plan des produits, de la complexité entre le logiciel et le 
matériel. Ceci menace aussi directement les technologies les 
plus avancées, compromettant par là l'indépendance stratégique 
technologique", déplore la CGT dans un communiqué en 
interpellant le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, dont le 
cabinet a reçu les syndicats de STM ces derniers mois. 
     
    GOUVERNANCE ET STRATÉGIE POINTÉES DU DOIGT 
    Plusieurs députés et sénateurs de l'Isère, où 
STMicroelectronics est un important employeur, sont également 
sur le point d'adresser un courrier au ministre pour lui 
demander de définir rapidement, et de concert avec son homologue 
italien, un plan d'action pour la société. 
    "L'Etat doit reprendre la copie", a déclaré à Reuters le 
député socialiste Michel Destot. "Cela fait des mois que nous 
savons qu'un problème se pose et la décision du conseil 
d'administration n'est pas acceptable." 
    La France a trois représentants au conseil, qui en compte 
neuf. 
    "L'Etat doit exprimer très clairement sa position dans la 
redéfinition de cette filière. Il y a de toute évidence un 
problème de gouvernance et de vision stratégique et l'Etat a une 
responsabilité grande parce qu'il est actionnaire", a ajouté le 
député. 
    L'implication des gouvernements italien et français a déjà 
permis de conserver des compétences importantes au sein du 
groupe via le reclassement de 600 salariés, souligne l'entourage 
d'Emmanuel Macron, rappelant que STMicroelectronics abandonne 
une partie seulement du digital, les puces pour routeurs et 
capteurs étant conservées. 
    Si la réorganisation annoncée mercredi est un premier pas, 
Paris et Rome attendent encore une stratégie claire de 
l'entreprise face aux rapides mutations d'un secteur de pointe 
considéré comme stratégique. 
 
 (Gwénaëlle Barzic et Jean-Baptiste Vey, édité par Dominique 
Rodriguez) 
 

Valeurs associées

-1.88%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.