1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Paris prépare des "mesures de contingence" en cas de "Brexit dur"
Reuters27/08/2018 à 20:07

PARIS PRÉPARE DES "MESURES DE CONTINGENCE" EN CAS DE "BREXIT DUR"

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Edouard Philippe, a chargé lundi son gouvernement de préparer des "mesures de contingence" dans l'hypothèse d'un échec des négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, annoncent ses services dans un communiqué.

Un projet de loi d'habilitation permettant d'adopter certaines de ces mesures par ordonnances sera présenté dans les prochaines semaines, précise le communiqué à l'issue d'une réunion de ministres à Matignon sur le sujet.

Le gouvernement français, souligne Matignon, continue toutefois de "travailler sur une hypothèse de conclusion positive des négociations en cours de l'accord de retrait du Royaume-Uni". "Des mesures d'adaptation seront nécessaires même dans ce scénario", est-il indiqué.

"En cas de sortie du Royaume-Uni sans accord de retrait, ce que la France ne souhaite pas, le Premier ministre a chargé les ministres de préparer les mesures de contingence qui seraient nécessaires dans leur champ de compétence pour atténuer les difficultés liées à ce défi inédit", poursuit le communiqué.

Certaines de ces mesures seraient adoptées par ordonnances, "afin par exemple de faciliter le séjour des ressortissants britanniques déjà présents en France ou pour assurer la plus grande fluidité possible des contrôles aux frontières lorsque le Royaume-Uni sera devenu un pays tiers à l'Union européenne."

Les négociations sur le Brexit, dont la date-butoir est fixée au 29 mars 2019, sont actuellement dans l'impasse entre Londres et Bruxelles.

(Sophie Louet)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • CHANOMAR
    27 août23:26

    ah ah Philippe s occupe des poubelles a Macron une ou deux actions non réfléchie pour dire qu il existe comme les 80 KMS heures

    Signaler un abus

  • bertr270
    27 août22:58

    Contrôle aux frontières... Quelles frontières ?La France est une vraie passoire.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer