Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris précède le gouvernement avec son plan logement

Reuters23/06/2014 à 20:53

LA VILLE DE PARIS PRÉSENTE SON PLAN POUR LE LOGEMENT

PARIS (Reuters) - La Ville de Paris a présenté lundi un plan pour le logement qui mise, comme celui du gouvernement, sur la simplification des normes et des règles de construction, la mise à disposition du foncier ou encore la mobilisation des locaux vides.

Avec ce projet, Paris a devancé de deux jours la ministre du Logement, Sylvia Pinel, qui doit dévoiler mercredi un plan de relance de la construction et de la rénovation afin de doper un secteur en berne.

La mairie affiche un objectif de création 10.000 logements par an, par transformation ou construction, une goutte d'eau dans celui poursuivi à l'échelle nationale même si le chiffre de 500.000 avancé en début de quinquennat semble abandonné.

Pour parvenir à ses fins, la Ville de Paris, où la situation en terme de logement est particulièrement tendue et où les prix excluent une grande partie de la population, tant de la location que de l'achat, a défini cinq piliers.

Elle veut mobiliser le foncier public et dit avoir obtenu des engagements de l'Etat, de la RATP, la SNCF ou l'AP-HP, qui possèdent toutes des terrains, lundi lors d'une conférence "Logement pour tous" qui rassemblait acteurs publics et privés.

La Ville se donne pour objectif de transformer 200.000 m2 de bureaux en logements durant la mandature "notamment dans les arrondissements déficitaires, donc ceux du centre", a dit à la presse Ian Brossat, adjoint chargé du logement.

Elle veut exploiter davantage le logement existant mais vacant et va lancer une agence "Multiloc" qui mettra en relation bailleurs et locataires potentiels, en offrant des garanties aux deux parties. Ce dispositif ciblera les classes moyennes et les jeunes actifs.

SURÉLEVER LES IMMEUBLES

Enfin, la Ville entend faciliter la construction à travers deux axes : travailler sur la surélévation des immeubles et lever des freins à la construction, à travers une révision du Plan local d'urbanisme qui devrait intervenir d'ici fin 2015.

Cette dernière mesure fait écho au choc de simplification voulu par le gouvernement et qui fera l'objet, mercredi, d'une cinquantaine de mesures dans le plan de la ministre du Logement.

Les règles d'urbanisme et leur interprétation ou leur non respect bloquent de nombreux projets qu'il soient publics, comme les immeubles de logements sur l'ancienne gare d'Auteuil, dont les travaux viennent seulement de débuter huit ans après l'acquisition du site, ou privés comme la Samaritaine, pour l'heure à l'arrêt.

"Il ne s'agit pas de remettre en cause les espaces verts, les règles sur la hauteur ou le gabarit, mais il y a beaucoup d'autres choses", a souligné l'adjoint à l'urbanisme, Jean-Louis Missika.

"Par exemple, l'obligation de faire un parking est un frein à la transformation de bureaux. Nous voulons lutter pour raccourcir les délais. Il ne s'agit pas de déréguler mais de supprimer des règles inutiles", a-t-il ajouté.

En parallèle, la Ville, qui aussi initié trois projets d'habitat participatif, va lancer un appel en vue de faire émerger des espaces "innovants" de tous types. Elle désignera en septembre une quinzaine de parcelles pour une surface totale espérée de 100.000 m2.

(Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.