Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris peut rattraper Francfort en attractivité, dit Le Maire

Reuters03/07/2017 à 13:25

PARIS PEUT RATTRAPER FRANCFORT EN ATTRACTIVITÉ, DIT LE MAIRE

PARIS (Reuters) - Paris peut rattraper le retard pris sur Francfort pour attirer des banques installées à Londres dans la perspective de la sortie programmée du Royaume-Uni de l'Union européenne, a déclaré lundi Bruno Le Maire dans un entretien à l'AgefiTV.

"Francfort a pris de l'avance, ça c'est absolument évident", a dit le ministre de l'Economie et des Finances en précisant que "nous pouvons rattraper notre retard sur Francfort, j'en suis convaincu".

Bruno Le Maire, qui a effectué un déplacement de deux jours à New York la semaine dernière pour promouvoir l'attractivité de la France auprès des dirigeants des grandes banques américaines, a rappelé dans cet entretien que la réforme du marché du travail lancée par l'exécutif, ainsi que le projet de ramener progressivement l'impôt sur les sociétés à 25%, constituaient autant d'arguments qui s'ajoutent au fait que la France "est quand même le pays le plus agréable au monde".

Au-delà, "tout est sur la table pour améliorer concrètement la situation de ceux qui viendraient investir en France et créer des emplois en France, parce que l'objectif à terme ce n'est pas simplement d'avoir Paris comme grande place financière mondiale, c'est des emplois en France et plus de richesse pour les Français", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Edouard Philippe doit faire un certain nombre d'annonces mi-juillet sur le thème de l'attractivité, probablement lors du forum organisé par Paris Europlace, l'organe de promotion de la place financière de Paris, où sa présence est annoncée le 11 juillet.

"Il y aura des mesures sur la fiscalité, notamment sur la taxe sur les salaires", a précisé Bruno Le Maire.

Selon la Fédération bancaire française (FBF), cet impôt concernant les entreprises non soumises à la TVA - donc le secteur financier - a représenté un prélèvement de deux milliards d'euros sur les banques françaises en 2014.

D'AUTRES VILLES EN CONCURRENCE

Parmi les autres pistes évoquées par Bruno Le Maire figurent également un nouvel élargissement du régime des impatriés, un régime fiscal particulier s'appliquant aux Français ou résidents étrangers qui s'installent en France après avoir passé cinq ans à l'étranger, ou encore l'augmentation du nombre de classes bilingues, "pour accueillir les enfants des salariés qui viendraient en France".

Lors de son déplacement la semaine dernière à New York, Bruno Le Maire a déjà annoncé la création en France d'une juridiction spécialisée dans les contrats financiers relevant du droit anglais et dont la langue de travail sera également l'anglais.

La possible perte du "passeport européen", qui assure l'accès aux marchés de l'Union européenne, obligerait les grandes banques internationales basées à Londres à obtenir un agrément dans un pays de l'UE, ce qui a suscité la convoitise et la concurrence de nombreuses places financières comme Paris, Francfort, Milan, Amsterdam ou Dublin.

Ces dernières étudient actuellement différentes options afin de relocaliser une partie de leurs activités sur le continent européen, une fois que le Royaume-Uni sera sorti de l'Union européenne.

Pour l'heure, la banque HSBC est la seule grande institution à avoir annoncé son intention de déplacer une partie importante de son personnel de Londres à Paris.

Des places comme Francfort, où est située la Banque centrale européenne, ou encore Dublin et Luxembourg ont été jugées jusqu'à présent plus attractives que Paris pour y transférer des activités financières.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.