1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : le préfet de police agressé
Le Point09/09/2014 à 19:22

L'uniforme n'impressionne plus. C'est le constat établi par des riverains du square Louise-Michel, situé dans le 18e arrondissement, parmi lesquels certains ont contacté Le Point.fr. Samedi après-midi, vers 16 heures, le préfet de police Bernard Boucault, accompagné de Jacques Meric, ancien conseiller police de Manuel Valls place Beauvau et actuel patron de la sécurité publique de l'agglomération parisienne, débarquent à proximité du Sacré-Coeur.

Au bas de la butte Montmartre, les habitants et les touristes sont régulièrement importunés -certains agressés verbalement ou physiquement - par des joueurs de bonneteau ou par des "tresseurs". Ces derniers nouent des bracelets autour du poignet des promeneurs, lesquels, une fois ferrés, doivent les "acheter". Lorsqu'ils refusent, la situation peut dégénérer.

C'est dans ce contexte que le préfet effectue sa sortie. Le trio - Boucault, son chauffeur et Meric - descend de son véhicule afin de mettre fin au manège des tresseurs. Mais les contrebandiers ont du répondant. Le préfet de police reçoit alors une gifle, Jacques Meric un coup de pied et le chauffeur un coup de poing. S'il est impuissant à mettre hors d'état de nuire ce commerce illicite, le préfet Boucault peut désormais poursuivre ses agresseurs pour violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Source Le Point.fr

23 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • DJANGO75
    18 septembre07:15

    c est quand meme marrant cette sté ouon laisse tout faire dans l impunité totale.Bravo la police mais malheureusement sans effet puisque la justicene condamne pas assez l agresseur mais l agressépar sa frustration.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer