1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Paris évoque des appuis allemand et britannique en Centrafrique

Reuters18/12/2013 à 19:51

PARIS ÉVOQUE DES RENFORTS ALLEMAND ET BRITANNIQUE EN CENTRAFRIQUE

PARIS (Reuters) - Plusieurs pays européens, dont l'Allemagne et le Royaume-Uni, "réfléchissent" à envoyer des renforts militaires en Centrafrique pour appuyer les forces françaises, a déclaré mercredi le ministre français aux Affaires européennes.

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a annoncé mardi à l'Assemblée nationale que des "troupes au sol" européennes prêteraient bientôt main forte à l'armée française, sans préciser les pays concernés.

On citait mardi la Belgique et la Pologne de sources européennes, Thierry Repentin a ajouté mercredi l'Allemagne et le Royaume-Uni à la liste.

"Cela se discutera, se décidera à l'occasion de ce sommet", a dit le ministre sur RTL, à l'approche du Conseil européen de Bruxelles, consacré à la politique de sécurité et de défense commune.

L'appui militaire de pays européens est "fort probable". "Ils le feront, je sais qu'ils y réfléchissent", a-t-il dit.

Prié de dire si la Belgique interviendrait, le ministre français n'a pas confirmé mais précisé : "Ceci étant, on parle aussi de l'Allemagne, du Royaume-Uni".

A Berlin, un haut responsable allemand, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, a réagi fraîchement à la demande de la France.

Les règles au sein de l'UE sont que les pays qui mènent des opérations militaires les financent par eux-mêmes, et de ce fait les coûts ne peuvent être partagés que pour des missions très spécifiques et limitées, a-t-il dit.

"En ce sens, je ne pense pas qu'il soit vraiment nécessaire d'évoquer cette question", a dit ce responsable.

Sophie Louet et Eric Faye, avec Noah Barkin et Andreas Rink à Berlin, édité par Gilles Trequesser

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7093115
    18 décembre12:08

    Ce serait une très bonne chose que l' Europe agisse ensemble et prenne sa place dans le monde

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer