Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris et Rome espèrent un accord entre factions en Libye

Reuters24/02/2015 à 18:04

PARIS, 24 février (Reuters) - La France et l'Italie ont une nouvelle fois appelé de leur voeux mardi la conclusion d'un accord entre les différentes factions en Libye, premier pas vers la stabilisation d'un pays plongé en plein chaos depuis près de quatre ans. La situation en Libye, minée par les rivalités entre tribus depuis la chute de Mouamar Kadhafi en 2011, suscite l'inquiétude de la communauté internationale qui écarte toutefois pour l'heure toute intervention militaire contre les djihadistes qui ont trouvé refuge dans le sud du pays. Deux gouvernements se disputent actuellement la gestion du pays : l'un, proche des milices de Fajr Libya (Aube libyenne), siège à Tripoli, la capitale ; l'autre, basé à Tobrouk, est le seul reconnu par la communauté internationale. Les négociations entre factions rivales libyennes, menées sous l'égide de l'Onu, ont repris le 11 février avant d'être de nouveau suspendues lundi après le retrait du parlement de Tobrouk des discussions ( IDnL5N0VX3X9 ). "La France soutient tous les efforts de l'Italie pour que nous puissions, au niveau le plus élevé, c'est-à-dire les Nations unies, trouver des réponses à une situation qui est celle du chaos et donc du terrorisme", a déclaré François Hollande à l'issue d'un entretien avec le président du conseil italien Matteo Renzi, à Paris. "La première exigence c'est de trouver un accord politique entre les différentes factions et faire qu'il puisse y avoir un gouvernement, un parlement, une banque centrale et une seule si c'est possible à chaque niveau". En première ligne face à la situation en Libye, qui se situe à quelque 350 km de ses côtes, l'Italie s'est dite prête mi-février à envoyer plus de 5.000 soldats sur place pour lutter contre les djihadistes en cas d'échec de la voie diplomatique. Le président du conseil italien a par la suite nuancé cette position en appelant à faire preuve de "prudence". "Nous espérons pouvoir arriver à un accord, surtout avec les factions", a déclaré Matteo Renzi. En cas d'échec (...), nous allons demander qu'une intervention diplomatique de l'Onu puisse se faire. Aujourd'hui, nous ne pensons pas encore à une opération de maintien de la paix". (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.