Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Paris et Berlin saluent un cessez-le-feu temporaire en Ukraine

Reuters01/09/2016 à 17:04
    * La France et l'Allemagne appellent à une trêve durable 
    * Récent regain de tensions en Crimée 
    * Bilatérales avec Poutine en marge du G20 
 
 (Actualisé avec contexte, source diplomatique) 
    PARIS, 1er septembre (Reuters) - La France et l'Allemagne 
ont salué jeudi dans une déclaration commune la conclusion d'un 
accord de cessez-le-feu temporaire dans l'est de l'Ukraine tout 
en appelant à une trêve durable dans le pays, théâtre d'un 
récent regain de violences.  
    Le chef de l'Etat français François Hollande et la 
chancelière allemande Angela Merkel "expriment leur plein 
soutien à l'accord obtenu au sein du Groupe de Contact 
Trilatéral sur un cessez-le-feu qui doit être mis en œuvre dans 
toutes les zones touchées par le conflit à l'occasion de la 
rentrée scolaire", peut-on lire dans un communiqué de l'Elysée. 
    Exprimant leur "grave préoccupation" face à la situation 
sécuritaire en Ukraine, les deux dirigeants européens soulignent 
que ce cesse-le-feu temporaire "doit marquer le début d'un 
cessez-le-feu durable." 
    Le groupe de contact trilatéral sur le règlement de la crise 
ukrainienne comprend l'Ukraine, la Russie et l'organisation pour 
la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).  
    Plus de 9.000 personnes ont été tuées depuis le début du 
conflit en Ukraine en avril 2014 entre les forces ukrainiennes 
et des rebelles pro-russes.  
    Plus d'un an après la conclusion des accords de Minsk de 
février 2015 qui prévoyaient entre autres un arrêt complet des 
combats et le retrait des armes lourdes de la ligne de front, la 
situation demeure volatile dans l'est du pays. 
    Une grande partie des dispositions prévues dans le cadre de 
ces accords est restée lettre morte malgré les efforts déployés 
par Paris et Berlin lors de rencontres dites format Normandie 
(Ukraine, Russie, France et Allemagne).  
     
    "METTRE EN OEUVRE MINSK" 
    Des rencontres bilatérales entre le président russe Vladimir 
Poutine, François Hollande et Angela Merkel sont prévues en 
marge du sommet du G20 prévu dimanche et lundi en Chine.  
    Le récent regain de tension en Crimée et les fréquentes 
violations du cessez-le-feu, qui font craindre une reprise du 
conflit, devraient notamment être évoqués à cette occasion.  
    Dans leur déclaration commune, Paris et Berlin "réaffirment 
leur détermination à poursuivre tous leurs efforts dans le cadre 
du Format Normandie afin de pleinement mettre en œuvre les 
Accords de Minsk", indique l'Elysée. 
    La France et l'Allemagne "réaffirment également leur 
engagement sans faille au service de la souveraineté et de 
l'intégrité territoriale de l'Ukraine", dans une allusion à la 
Crimée, péninsule ukrainienne dont l'annexion par la Russie en 
mars 2014 n'est pas reconnue par la communauté internationale. 
    Selon une source diplomatique occidentale, "les négociations 
diplomatiques sont extrêmement actives et elles progressent". 
    "L'Allemagne et la France continuent imperturbablement à 
promouvoir les solutions prévues dans les accords de Minsk", 
dit-elle. Mais "c'est une litote de dire que ça ne va pas à la 
vitesse que nous espérons". 
    "Minsk reste pertinent", ajoute cette source. Mais Minsk 
"n'est pas un menu à options, c'est un menu fixe, on ne peut pas 
choisir les éléments de Minsk qu'on veut". 
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.