1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Paris : « 200 à 300 jeunes » investissent un Airbnb pour une fête « post-bac »
Le Point08/07/2019 à 16:14

C'est un « Projet X », à la sauce parisienne, qui a très mal tourné. Dans la nuit du 29 au 30 juin dernier, entre 200 et 300 jeunes se sont rassemblés dans un hôtel particulier du Marais pour une soirée post-bac. Problème, le duplex était loué sur Airbnb sans que son propriétaire soit au courant et les dégâts sont considérables, pointe Le Parisien.La soirée est organisée au 80 rue de Turenne, dans le 3e arrondissement de Paris. Sur les réseaux sociaux, quelques jours avant l'événement, une invitation prometteuse circule. L'organisateur promet « boissons à volonté, à manger et plein de surprises ». Un tarif alléchant : 5 euros pour les filles, 10 euros pour les garçons. La magie des réseaux sociaux et la promesse d'une bonne soirée pour fêter le baccalauréat font le reste. Les invités se pressent et sont vite trop nombreux pour l'appartement de 80 mètres carrés avec terrasse. « A1 heure du matin, il y avait au moins 200 à 300 jeunes qui faisaient la fête, buvaient du champagne dans les couloirs, la cour pavée, le jardin à la française », dénonce Pierre-François Vienne, le président du conseil syndical de l'immeuble.Lire aussi Après les villes, Airbnb mise sur les villagesLa police appelée à plusieurs reprisesAppelée à plusieurs reprises dans la soirée par les riverains excédés, la police intervient trois fois et verbalise un organisateur pour tapage nocturne. Interrogé par Le Parisien, ce dernier ne...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer