Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Panetta (BCE): Il est trop tôt pour que la BCE réduise ses achats
information fournie par Reuters26/05/2021 à 11:48

PANETTA (BCE): IL EST TROP TÔT POUR QUE LA BCE RÉDUISE SES ACHATS

PANETTA (BCE): IL EST TROP TÔT POUR QUE LA BCE RÉDUISE SES ACHATS

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) ne doit pas réduire le rythme de ses achats de titres sur les marchés dès le mois prochain, a déclaré Fabio Panetta, l'un des membres de son directoire, dans un entretien publié mercredi, joignant sa voix aux tenants du maintien des mesures de soutien à l'économie.

La reprise économique dans la zone euro semblant désormais en bonne voie, certains observateurs et des responsables de la BCE estiment qu'elle doit commencer à réduire la portée de ces mesures d'urgence.

Mais plusieurs membres de ses organes de décision ont clairement laissé entendre ces derniers jours qu'une réduction des achats d'actifs à l'issue de la réunion de politique monétaire du 10 juin était très peu probable.

"La situation que nous observons aujourd'hui ne justifie pas la réduction du rythme des achats et un débat sur la sortie progressive du PEPP (le programme d'achats d'urgence face à la pandémie) est encore clairement prématuré", a dit Fabio Panetta à Nikkei.

"En fait, nous assistons actuellement à une nouvelle augmentation indésirable des rendements après la hausse que nous avions observée plus tôt dans l'année", a-t-il ajouté en soulignant que la remontée des rendements obligataires et l'appréciation de l'euro qu'elle favorise pourraient freiner l'inflation, à l'opposé du but recherché par la BCE.

Vendredi, déjà, Christine Lagarde, la présidente de l'institution avait jugé qu'il serait prématuré de débattre de la fin du PEPP dès la réunion de politique monétaire du 10 juin.

Pour Fabio Panetta, "nous somme loin du moment où nous observerons une croissance auto-entretenue" et "un retrait prématuré du soutien de la politique monétaire risquerait d'étouffer la reprise".

Dans une note publiée mercredi, les économistes d'UBS estiment que la BCE devrait annoncer le 10 juin un maintien au troisième trimestre du rythme actuel des achats d'obligations réalisés dans le cadre du PEPP.

"Le maintien des achats à un rythme élevé viendrait à l'appui de l'objectif de la BCE d'un maintien de 'conditions de financement favorables' après la hausse récente des rendements et des spreads en Europe comme de l'euro", expliquent-ils.

(Balazs Koranyi, version française Marc Angrand, édité par Patrick Vignal)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement