Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Panama papers"-Le Premier ministre islandais pour la dissolution

Reuters05/04/2016 à 17:23
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    STOCKHOLM, 5 avril (Reuters) - Le Premier ministre 
islandais, Sigmundur Gunnlaugsson, a demandé mardi au président 
de dissoudre le Parlement après le dépôt d'une motion de censure 
liée à la révélation de documents mettant en cause son entourage 
dans l'affaire "Panama papers". 
    Selon ces documents, l'épouse du Premier ministre possède 
une société enregistrée au Panama qui détient des créances sur 
des banques ayant fait faillite et qui ont dû être renflouées 
par l'Etat.  
    Après une réunion avec son Premier ministre, le président 
Olafur Ragnar Grimsson a souhaité consulter les principaux 
partis politiques avant de prendre une décision. 
    "Je n'étais pas prêt à accepter cette demande (de 
dissolution du Parlement) avant d'avoir une discussion avec les 
dirigeants des autres partis concernant leur position", a 
déclaré le président aux journalistes. 
    "Je ne pense pas qu'il soit normal qu'il soit conféré au  
Premier ministre seul (...) l'autorité de dissoudre le Parlement 
sans que la majorité du Parlement soit satisfaite de cette 
décision." 
    Le Premier ministre avait auparavant déclaré sur sa page 
Facebook, dans le cas où il perdrait le soutien des membres de 
la coalition de droite au pouvoir  : "A mon avis, il faut 
dissoudre le Parlement et appeler à de nouvelles élections le 
plus vite possible".     
    Les allégations des "Panama papers" concernant l'Islande 
avaient déjà été évoquées le mois dernier mais la publication 
massive d'informations par une centaine d'organes de presse du 
monde entier depuis dimanche soir a ravivé les critiques à 
l'encontre du Premier ministre.  
    L'opposition a annoncé lundi le dépôt d'une motion de 
censure et plusieurs milliers de personnes ont manifesté devant 
le Parlement à Reykjavik pour demander la démission du chef du 
gouvernement.  
    Sigmundur Gunnlaugsson pourrait être la première victime des 
"Panama papers". Selon lui, les avoirs de son épouse à 
l'étranger sont imposés en Islande. Ses opposants parlent d'un 
conflit d'intérêt. 
    Selon un porte-parole du gouvernement, les créances sur les 
banques ayant fait faillite détenues par la société de l'épouse 
du Premier ministre - dans laquelle il a aussi un temps détenu 
une participation - se montent à plus de 500 millions de 
couronnes islandaises (3,5 millions d'euros). 
    Les principales banques commerciales islandaises ont fait 
faillite au moment de la crise financière mondiale de 2008. 
Beaucoup d'Islandais ont accusé leurs hommes politiques de ne 
pas avoir su gérer l'endettement des banques qui a créé une 
bulle spéculative et plongé le pays dans une grave récession. 
 
 (Ragnhildur Sigurdardottir; Jean-Philippe Lefief et Daniele 
Rouquié pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.