1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"Panama Papers"-La Société générale convoquée à Bercy
Reuters05/04/2016 à 18:38

    PARIS, 5 avril (Reuters) - Le ministre des Finances Michel 
Sapin a convoqué mardi les dirigeants de la Société générale 
après les révélations sur les liens de la banque avec le cabinet 
panaméen Mossack Fonseca, spécialisé dans la création de 
sociétés offshore dans des paradis fiscaux, a annoncé Christian 
Eckert. 
    "Des contrôles ont déjà eu lieu, ils sont même en cours au 
moment où je vous parle et Michel Sapin recevra dans les heures 
qui viennent les dirigeants de la Société générale pour avoir 
avec eux des explications", a dit le secrétaire d'Etat au Budget 
sur LCP. 
    "Aujourd'hui certaines informations sont apportées (...) ses 
dirigeants vont être passés si j'ose dire à la question par le 
ministre des Finances et nous exploiterons toutes les 
possibilités de contrôle et le cas échéant, mais nous n'en 
sommes pas là il faut vérifier, de sanctions", a-t-il ajouté. 
    Le Monde rapporte dans son édition datée de mercredi que  
les "Panama Papers", des fichiers de Mossack Fonseca, font 
apparaître que le cabinet panaméen a créé près d'un millier de 
sociétés offshore dans des paradis fiscaux pour le compte de la 
Société générale. 
    Dans un communiqué, la banque a dénoncé un "article au titre 
mensonger sans rapport avec son contenu" et l'exploitation par 
le journal de "données incohérentes générant des amalgames 
scandaleux". 
    "A ce jour, le nombre de structures actives créées par 
l'intermédiaire du cabinet Mossack Fonseca pour les clients est 
de l'ordre de quelques dizaines", assure-t-elle, pour ajouter 
que "ces sociétés sont gérées comme des structures totalement 
transparentes".    
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer