Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

SOCIETE GENERALE

45.9150EUR
+0.70% 
indice de référence CAC 40

FR0000130809 GLE

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    45.5500

  • clôture veille

    45.5950

  • + haut

    45.9600

  • + bas

    45.5050

  • volume

    1 379 968

  • valorisation

    37 096 MEUR

  • capital échangé

    0.17%

  • dernier échange

    23.04.18 / 16:27:21

  • secteur

    Banques

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    44.5400

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    47.2900

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter SOCIETE GENERALE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter SOCIETE GENERALE à mes listes

    Fermer

"Panama Papers"-Des sénateurs veulent poursuivre Oudéa (SG)

Reuters06/04/2016 à 18:10
    PARIS, 6 avril (Reuters) - Des sénateurs de gauche et 
écologistes ont réclamé mercredi des poursuites judiciaires pour 
"faux témoignage" contre le directeur général de la Société 
générale, Frédéric Oudéa, l'accusant d'avoir menti devant une 
commission d'enquête sur la présence de la banque dans des 
paradis fiscaux. 
    La communiste Eliane Assassi, présidente du groupe PRC, et 
Julien Bayou (EELV) ont demandé chacun de leur côté au président 
Gérard Larcher de réunir le bureau du Sénat pour se saisir de 
cette affaire à la lumière des révélations des médias sur les 
"Panama Papers". 
    Selon la sénatrice de Seine-Saint-Denis, les documents mis 
au jour "contredisent totalement" les propos tenus par Frédéric 
Oudéa lors de son audition par une commission d'enquête 
sénatoriale sur l'évasion fiscale en avril 2012, quand il avait 
déclaré que la Société générale avait fermé ses implantations 
dans les paradis fiscaux. 
    "Les révélations de ces derniers jours soulignent la 
création de 975 sociétés offshore par la Société Générale entre 
1977 et 2015", indique Eliane Assassi en faisant référence aux 
informations du Monde.  
    Ces informations "ouvrent donc de toute évidence droit à 
poursuite pour faux témoignage de M. Oudéa", ajoute-t-elle, en 
soulignant que le délit de faux témoignage devant une commission 
d'enquête parlementaire est passible de cinq ans de prison et de 
75.000 euros d'amendes.   
    Julien Bayou estime de même que "si le délit semble 
constitué, il revient à la justice de se prononcer".  
    Pour la sénatrice socialiste Marie-Noëlle Lienemann, qu a 
également saisi Gérard Larcher, "nos concitoyens attendent du 
Sénat que la lumière soit faite sur l'action réelle de la 
Société Générale, sur la véracité des déclarations de son 
président et il apparaît indispensable d'arbitrer des 
déclarations qui apparaissent aujourd'hui contradictoires." 
    Dans une interview au figaro.fr, Frédéric Oudéa dénonce 
mercredi, comme l'a déjà fait sa banque, les "amalgames et les 
inexactitudes" visant la Société générale et des chiffres qui 
circulent "sans commune mesure avec la réalité". 
    Selon lui, la banque ne compte plus que "quelques dizaines 
de sociétés offshore actives structurées pour nos clients" avec 
le cabinet panaméen Mossack Fonseca, mis en cause dans cette 
affaire. 
    "Toutes, sans exception, existent en transparence fiscale 
avec les autorités concernées, y compris pour les quelques cas 
qui concernent des résidents français", dit-il en soulignant 
qu'une structure offshore "n'est pas illégale en soi" et que "la 
 volonté de préserver la confidentialité de la détention 
d'avoirs peut avoir bien d'autres motifs que fiscaux." 
     
    Voir aussi : "Panama Papers"-Sapin attentif à la période 
2012-15 pour Socgen   
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.