Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ottawa-Le Canada votera une loi pour renforcer le renseignement

Reuters24/10/2014 à 23:22

OTTAWA, 24 octobre (Reuters) - Une nouvelle loi prévoyant l'élargissement des moyens donnés aux au renseignement canadien sera votée la semaine prochaine, a-t-on appris vendredi de source gouvernementale, deux jours après la fusillade d'Ottawa qui a entraîné la mort d'un soldat. Cette loi, qui sera promulguée dans une version presque identique à un projet de loi présenté avant la fusillade du parlement, sera suivie d'autres mesures visant à renforcer les pouvoirs des services de sécurité canadiens. Bien que le Premier ministre canadien Stephen Harper se soit engagé devant la Chambre des communes, dès le lendemain de l'incident, à donner des moyens élargis aux autorités en matière de surveillance et de détention ID:nL6N0SI692 , l'opinion publique réclame plus de sécurité, selon les résultats d'un sondage paru vendredi. Plus de la moitié des Canadiens (55%) dit ne pas avoir confiance en la capacité des forces de l'ordre à déjouer des attaques menées par des extrémistes natifs du Canada, selon le sondage de l'institut Angus Reid. Deux personnes interrogées sur trois (66%) disent par ailleurs préférer que les autorités donnent la priorité aux problèmes de sécurité nationale avec la sécurisation des frontières et le contrôle des menaces internes, plutôt qu'aux interventions internationales. Selon les premiers éléments de l'enquête, la fusillade d'Ottawa, dont l'auteur présumé, Michael Zehaf-Bibeau, est un Canadien converti à l'islam, n'est pas liée à l'attaque commise lundi par un homme également converti à l'islam, Martin Ahmad Rouleau. Michael Zehaf-Bibeau, un homme de 32 ans souffrant peut-être de troubles mentaux, selon le père d'une de ses anciennes connaissance, avait demandé, sans succès, un passeport libyen, a annoncé vendredi un responsable de l'ambassade de Libye au Canada. ID:nL6N0SJ4TH Par ailleurs, des enveloppes contenant une poudre jaune non identifiée ont été envoyées vendredi aux consulats américain, allemand, belge et canadien à Istanbul. Aucune information n'a été donnée sur la nature de cette poudre. Des échantillons ont été envoyés dans des laboratoires de la capitale Ankara pour y être analysés. ID:nL6N0SJ40T (Randall Palmer; Agathe Machecourt pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.