Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ottawa-Harper promet plus de moyens aux forces de sécurité

Reuters24/10/2014 à 01:51

(Précisions) par Randall Palmer et David Ljunggren OTTAWA, 23 octobre (Reuters) - Le Premier ministre canadien Stephen Harper s'est engagé jeudi à renforcer les moyens des forces de sécurité en matière de surveillance et de détention, au lendemain de la fusillade qui a semé la panique au parlement fédéral. Le parlement votera rapidement l'extension des pouvoirs donnés aux forces de sécurité pour lutter contre la menace extrémiste, a annoncé le chef du gouvernement canadien devant la Chambre des communes, à quelques mètres du lieu où un tireur, un homme converti à l'islam, a été abattu mercredi après avoir tué un militaire. ID:nL6N0SH5K4 "Le but de ces attaques est d'insuffler la peur et la panique dans notre pays", a déclaré Stephen Harper. "Les Canadiens ne se laisseront pas intimider. Nous serons vigilants mais nous ne fuirons pas. Nous serons prudents mais nous ne céderons pas à la panique." La police a confirmé jeudi lors d'une conférence de presse que le tireur était un Canadien de 32 ans converti à l'islam, Michael Zehaf-Bibeau, qui avait peut-être aussi la nationalité libyenne par son père. Il a agi seul et espérait se rendre en Syrie, selon ce que sa mère a déclaré mercredi aux enquêteurs, a ajouté la police. Il ne figurait pourtant pas sur la liste des quelque 90 personnes à haut risque sur lesquelles la police canadienne enquêtait et susceptibles de vouloir aller se battre aux côtés des islamistes en Irak ou en Syrie. La fusillade d'Ottawa, ajoute la police, n'est apparemment pas liée à l'attaque commise lundi par un homme également converti à l'islam, Martin Ahmad Rouleau, qui a fauché avec sa voiture deux soldats près de Montréal. L'un des deux militaires a succombé à ses blessures. Selon ses proches, Zehaf-Bibeau, qui avait eu dans le passé des ennuis avec la police pour un vol et des menaces, ne se comportait pas de façon normale. TROUBLES MENTAUX ? "Il ne s'adaptait pas. Je lui ai parlé la semaine dernière lors d'un déjeuner, je ne l'avais pas vu depuis cinq ans", a dit une femme se présentant comme sa mère, dans une déclaration à l'Associated Press. Il y a plusieurs années, Michael Zehaf-Bibeau avait fréquenté la mosquée Masjid Al Salaam à Vancouver, a dit le père d'une de ses anciennes connaissances. Selon cet homme, John Bathurst, Zehaf-Bibeau était probablement atteint de troubles mentaux. Pendant une dizaine de jours avant l'attaque de mercredi, Zehaf-Bibeau est resté dans un asile pour sans-abri d'Ottawa, ont dit plusieurs témoins à Reuters. Les deux agresseurs de lundi et mercredi pourraient avoir été influencés par l'ancien porte-parole du groupe islamiste britannique Islam4UK, Anjem Choudary. L'homme, figure musulmane radicale de la Grande-Bretagne, a nié jeudi toute implication dans ces événements mais a mis en garde contre des attaques similaires menées par des musulmans radicaux en Grande-Bretagne. "Je n'ai aucune idée de qui était (le tireur) et il semblerait que l'homme qui a écrasé deux soldats me suivait également sur Twitter", a déclaré Anjem Choudary à Reuters. "Nous vivons dans une communauté mondiale et il ne fait aucun doute que des musulmans du monde entier voulant en savoir plus sur la charia se tourneront vers nous à un moment ou à un autre (...) Cela ne veut pas dire que nous les encourageons à commettre des actes terroristes." Le gouvernement canadien a annoncé ce mois-ci l'envoi de six chasseurs pour effectuer des frappes aériennes contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. (Michael Holden; Agathe Machecourt et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.