1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Otan: Parly s'inquiète de la pérennité de l'engagement américain
Reuters18/03/2019 à 22:45

OTAN: PARLY S'INQUIÈTE DE LA PÉRENNITÉ DE L'ENGAGEMENT AMÉRICAIN

WASHINGTON (Reuters) - La ministre française de la Défense Florence Parly a déclaré lundi lors d'une visite à Washington que l'Europe s'inquiétait de la pérennité de l'engagement des Etats-Unis dans l'Otan et a implicitement critiqué l'attitude de Donald Trump vis-à-vis de l'Alliance atlantique.

"Ce qui préoccupe les Européens est de savoir si l'engagement des Etats-Unis est pérenne", a souligné Florence Parly, qui doit rencontrer dans la soirée son homologue américain, le secrétaire d'Etat à la Défense Patrick Shanahan.

Le dispositif militaire en Irak et en Syrie devrait notamment être évoqué lors de cet entretien.

Donald Trump réclame régulièrement, depuis son accession au pouvoir en janvier 2017, davantage d'efforts financiers de la part des autres pays membres de l'Alliance et promeut sans relâche les armes et équipements militaires américains.

Il exige que les pays membres consacrent 2% de leur produit intérieur brut à leurs dépenses militaires, faute de quoi il menace de retirer les Etats-Unis de l'Otan.

"L'alliance ne devrait pas être soumise à des conditions, sinon ce n'est pas une alliance", a estimé lundi Florence Parly. "La clause de solidarité de l'Otan est baptisée Article 5 et non article F-35", a-t-elle ironisé, par allusion à l'avion de combat américain fabriqué par Lockheed-Martin.

Les Etats-Unis ne devraient pas considérer comme un geste hostile, ni comme un prétexte pour se désengager, la volonté des Européens d'être plus autonomes sur le plan militaire, a encore estimé Florence Parly.

En novembre dernier, Donald Trump avait jugé "très insultant" que son homologue français Emmanuel Macron ait proposé la création d'une armée européenne pour que l'Union puisse se protéger de potentiels adversaires.

(Idrees Ali; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    19 mars10:42

    Les USA ont semé le chaos partout à l'aide de supplétifs comme l'armée française et maintenant ils nous disent : "payez et débrouillez-vous avec vos terroristes, ceux utilisés au moyen orient et ceux qui commettent des attentats en France et ailleurs". Merci Sarko qui a remis la France dans le commandement intégré de l'OTAN.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer