1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Otages libérés : Brice Hortefeux propose des sanctions contre les touristes "irresponsables"
Boursorama avec AFP Services15/05/2019 à 16:11

Le député européen Les Républicains (LR), et ancien ministre de l'Intérieur sous la présidence de Nicolas Sarkozy, suggère d'imposer des travaux d'intérêt général aux touristes qui se rendraient dans des zones à risque et seraient pris en otage.

( AFP / SEBASTIEN SALOM GOMIS )

Au lendemain de l'hommage national rendu aux deux membres des forces spéciales tués lors de la libération d'otages au Burkina Faso, l'eurodéputé Brice Hortefeux veut "mettre fin à l'irresponsabilité de certains touristes". Invité de LCI, l'eurodéputé a proposé d'imposer des travaux d'intérêt général aux vacanciers qui mettraient leur vie en danger, obligeant les forces armées à intervenir.

"Ce n'est pas la même chose d'être pris en otage lorsqu'on effectue une mission humanitaire, une mission militaire, que d'être pris en otage quand c'est simplement à l'occasion d'une visite touristique", a-t-il estimé. "S'il y en a vraiment qui veulent prendre des risques, qui trouvent leur épanouissement en ayant un peu d'adrénaline, il faut qu'ils signent une décharge", a plaidé le numéro cinq sur la liste LR aux européennes. Il réclame d'ailleurs l'établissement d'une "loi, un texte, ou un décret".

"Tout mettre en œuvre pour libérer" les otages

"On peut très bien considérer que ceux qui ont bénéficié de la solidarité malheureusement dans des conditions dramatiques pourraient assumer des travaux d'intérêt général en contrepartie", a-t-il ajouté. "Il faut aussi mettre en garde les agences de voyages, la plupart d'entre elles d'ailleurs le font", a-t-il également insisté. "Le principe, c'est que quand il y a nos compatriotes qui sont en danger, qui sont pris en otage, il faut bien sûr tout mettre en œuvre pour venir les secourir et les libérer", a-t-il néanmoins rappelé.

Une polémique s'est développée autour du risque pris par les deux touristes Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, enlevés alors qu'ils se trouvaient dans une zone déconseillée par le ministère français des Affaires étrangères, dans le nord du Bénin. Hubert Falco, maire LR de Toulon, chef-lieu du département où étaient basés les militaires tués, a récemment estimé que les deux ex-otages avaient été "inconscients".

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • tttt9
    15 mai18:36

    sur la route au pas cadencé

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer