Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Otages de Daech : le Japon sous pression avant la fin de l'ultimatum

Le Parisien22/01/2015 à 10:24

Otages de Daech : le Japon sous pression avant la fin de l'ultimatum

Le gouvernement japonais était sous forte pression jeudi à quelque 24 heures de la fin de l'ultimatum posé par le groupe Etat islamique (EI), qui menace d'exécuter deux otages nippons dont la vie semble suspendue au paiement ou non d'une rançon de 200 millions de dollars.

Le Premier ministre Shinzo Abe et le chef de la diplomatie Fumio Kishida activent depuis mardi tous les canaux diplomatiques (Turquie, France, Italie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Iran, Jordanie, etc.) pour tenter d'obtenir «la libération immédiate» des Japonais Haruna Yukawa et Kenji Goto retenus par les jihadistes.

Une vidéo avait été postée mardi dans laquelle l'EI disait son intention de tuer les deux otages sauf à recevoir la somme exigée dans un délai de 72 heures. Shinzo Abe, qui se trouvait alors au Moyen-Orient où il a offert une aide humanitaire de 200 millions de dollars pour les populations victimes des avancées de l'EI en Syrie et en Irak, a juré de «ne pas céder au terrorisme».

Tokyo paie au prix fort son «pacifisme actif», une volonté de plus en plus affirmée de jouer un rôle international dans la résolution des crises sans enfreindre l'interdiction constitutionnelle des offensives militaires. Ce que veut avant tout l'EI, «c'est utiliser cette occasion pour attirer l'attention du monde  le groupe montre ainsi qu'il voit le Japon comme un membre du bloc conduit par les Etats-Unis à son encontre», souligne Misa Kanaya, chercheuse de l'institut du Moyen-Orient.

Un entrepreneur et le journaliste parti à sa recherche

L'ultimatum expire «à 14h50 vendredi» (6h50 à Paris), a indiqué le porte-parole du gouvernement nippon, Yoshihide Suga, qui a ajouté jeudi que le Japon «ignorait encore la situation exacte dans laquelle se trouvait les otages», faute de contact même indirect avec leurs ravisseurs.

Dans une vidéo réalisée en octobre dernier avant qu'il n'entre dans la zone contrôlée par l'EI, le journaliste japonais enlevé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.