Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ORANGE (ex: FRANCE TELECOM)

14.8800EUR
+0.81% 
indice de référence CAC 40

FR0000133308 ORA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    14.7100

  • clôture veille

    14.7600

  • + haut

    14.8900

  • + bas

    14.6700

  • volume

    5 649 063

  • valorisation

    39 582 MEUR

  • capital échangé

    0.21%

  • dernier échange

    23.04.18 / 17:35:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    13.9900

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    15.7700

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter ORANGE (ex: FRANCE TELECOM) à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ORANGE (ex: FRANCE TELECOM) à mes listes

    Fermer

Orange devrait sortir du Kenya d'ici la fin de 2015-ministre

Reuters01/10/2015 à 12:55

NAIROBI, 1er octobre (Reuters) - Orange ORAN.PA est engagé dans l'ultime phase de négociations en vue de céder sa participation de 70% dans sa filiale kényane, a déclaré le ministre des Finances du pays, sans préciser à qui l'opérateur télécoms français allait vendre cet actif. Le groupe est le dernier acteur international en date à vouloir se désengager du Kenya, qui compte 36 millions d'utilisateurs de téléphones mobiles et où Safaricom SCOM.NR , dont Vodafone VOD.L est actionnaire, détient une part de marché de 67%. "(Orange) veut sortir, donc il vend ses 70%", a dit à Reuters Henry Rotich, dont le ministère a la responsabilité de la gestion des 30% détenus par l'Etat dans Orange Kenya. "Ils en sont au stade final des négociations", a-t-il précisé, ajoutant que la transaction devrait être, selon lui, finalisée "très vite", c'est à dire peut-être avant la fin de l'année. Orange n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter l'information. Le groupe français avait déboursé 390 millions de dollars (350 millions d'euros) en 2007 pour la participation de 70% dans l'entreprise qui s'appelait alors Telkom Kenya, espérant à l'époque tirer parti des taux de croissance élevés dans le secteur. Il avait alors l'intention de rendre la société rentable et de l'introduire en Bourse à un horizon de cinq ans. Faith Mwangi, analyste chez Standard Investment Bank, explique qu'Orange Kenya a été en difficulté ces dernières années malgré le monopole dont il jouit dans la téléphonie fixe. "Ils ont surtout échoué à innover", a-t-elle dit, tout en relevant que la stratégie de prix bas du groupe lui avait permis de regagner des parts de marché ces dernières années. Sur les trois mois à fin juin, Orange Kenya comptait 4,0 millions d'utilisateurs, contre 3,7 millions au trimestre précédent, selon le régulateur du secteur. Le Kenya compte deux autres opérateurs mobiles, l'indien Bharti Airtel BRTI.NS et Finserve, propriété d'Equity EQTY.NR , l'une des plus grandes banques du pays. Essar Telecoms, un autre opérateur indien, a vendu l'an dernier ses activités kényanes faute de rentabilité. (Duncan Miriri, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

Valeurs associées


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.