1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Orages dans la Drôme : tout savoir sur l'état de catastrophe naturelle pour les agriculteurs
Le Parisien17/06/2019 à 08:11

Orages dans la Drôme : tout savoir sur l'état de catastrophe naturelle pour les agriculteurs

Des vergers dévastés, des vitres de voiture brisées, des bâtiments abîmés... Moins de deux jours après les violents orages ayant touché des régions du sud-est du pays, les dégâts y sont toujours très importants. La situation a été particulièrement critique dans la Drôme. En déplacement dans le département dimanche matin, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé que l'état de catastrophe naturelle serait reconnu « dans les deux jours qui viennent ». On fait le point sur ce dispositif. Violents orages : déluge de grêle et vergers ravagés À quoi ça sert ? L'état de catastrophe naturelle permet aux personnes victimes d'intempéries naturelles (inondations, orages, tremblement de terre, etc.) d'être indemnisé des dégâts par son assureur. Comme le précise sur son site la Fédération française de l'assurance (FFA), la plus grande partie des contrats d'assurance comporte un volet « catastrophes naturelles ». Seules certaines assurances de base pour les particuliers, du type « responsabilité civile automobile », ne sont pas concernées.Comment en profiter ? Il faut d'abord attendre que l'état de catastrophe naturelle apparaisse au Journal officiel (JO), une fois que le gouvernement aura donné son accord. Y seront précisément indiquées les zones et les périodes concernées par la catastrophe. Ensuite, tout particulier sinistré dispose d'un « délai maximum de 10 jours » pour déclarer son sinistre à son assurance, comme l'indique le site du ministère de l'Économie. Il doit apporter des éléments de preuve des dégâts : photos, factures, etc. L'assurance émet une proposition d'indemnisation dans les deux mois suivant la publication au JO, puis la somme doit être versée au plus tard trois mois après les dégâts.Pour les agriculteurs, les dommages concernés sont notamment leur matériel, les récoltes en cours, ou les bâtiments. Mais attention, on ne peut pas être ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer