1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Opération des taliban dans le Nord-Est afghan, 18 soldats tués

Reuters13/04/2015 à 16:54

KABOUL, 13 avril (Reuters) - Environ 200 combattants taliban soutenus par des activistes étrangers se sont brièvement emparés de points de contrôle tenus par les forces gouvernementales dans la province du Badakhshan, région habituellement calme du nord-est de l'Afghanistan. Des responsables afghans ont précisé lundi que l'armée avait repris le contrôle du district de Jorm situé dans cette province grâce à des renforts dépêchés de Kaboul. L'attaque des taliban avait été lancée vendredi. Les affrontements ont coûté la vie à 18 policiers ou militaires, dont huit ont été décapités. Dix membres des forces de sécurité ont été blessés et dix autres sont portés disparus, a précisé un porte-parole du gouverneur du Badakhshan. "La situation est à nouveau sous contrôle mais les taliban qui se sont refugiés dans les montagnes voisines tirent de manière sporadique sur nos forces de sécurité", a dit le porte-parole. Dix-neuf activistes ont péri, onze talibans et huit combattants présentés comme des activistes étrangers qui n'ont pas été identifiés. Le printemps marque chaque année une reprise des opérations de guérilla en Afghanistan avec la fin de l'hiver et la fonte des neiges qui permettent un déplacement plus aisé des hommes et des armes. La situation est observée avec une attention particulière cette année, les troupes de combat de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) ayant quitté le terrain, laissant à l'armée et la police afghanes la tâche d'assurer la sécurité intérieure. (Kay Johnson; Pierre Sérisier pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer