Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Opération coup de poing de Greenpeace au Tricastin

Reuters15/07/2013 à 16:18

DES MILITANTS DE GREENPEACE ONT PÉNÉTRÉ DANS LA CENTRALE DU TRICASTIN

PARIS (Reuters) - Des militants de Greenpeace ont pénétré lundi à l'aube sur le site de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme), dont ils demandent la fermeture, posant ainsi une nouvelle fois la question de la sécurité de ce type d'installation stratégique.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henri Brandet, a fait état à la mi-journée de 29 interpellations après plusieurs heures d'intervention des gendarmes, notamment pour récupérer des intrus accrochés à des structures métalliques.

"La totalité des personnes identifiées ont été interpellées et placées en garde à vue mais nous continuons quand même à fouiller le site par précaution", a-t-il déclaré à Reuters.

Le ministère de l'Intérieur et EDF assurent que les militants de Greenpeace n'ont pas pénétré dans les zones les plus sensibles de la centrale, ce que conteste l'ONG.

"Si toucher physiquement l'enceinte d'un réacteur n'est pas être à un endroit sensible, je ne sais pas ce qui est sensible", a dit à Reuters Yannick Rousselet, chargé du dossier nucléaire pour Greenpeace France.

Entrés à 5h20 sur le site, les militants "ont atteint les réacteurs en 15 minutes", a dit dans un communiqué l'organisation écologiste, selon laquelle cette centrale nucléaire est l'une des "cinq plus dangereuses de France".

BANDEROLES ET PROJECTIONS

Selon Greenpeace, ces militants, qui ont déployé des banderoles, ont pris position sur "les structures de chargement des réacteurs N°1 et N°3". Une photo publiée par l'organisation montre une grande banderole tendue sur une structure métallique dressée contre l'enceinte de béton armé d'un réacteur.

"Tricastin, accident nucléaire" et "Président de la catastrophe?" lit-on sur cette banderole à côté de l'effigie de François Hollande. Avant le lever du jour, Greenpeace a aussi projeté sur le réacteur l'image d'une fissure et le slogan: "Tricastin accident nucléaire. Prêt à payer le prix?"

EDF a déclaré à Reuters que les militants de Greenpeace étaient à l'extérieur des zones sensibles.

"Le jeu du chat et de la souris ne prouve rien quant à la sécurité de nos installations", a déclaré lors d'une conférence de presse le directeur de la production nucléaire d'EDF, Philippe Sasseigne.

L'Autorité de sûreté nucléaire a estimé dans un communiqué que "l'événement", dont elle dit avoir été informée à 7h15, n'avait pas eu d'"impact sur la sûreté de l'installation".

"C'est une action médiatique mais qui ne représente pas de danger", a renchéri le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

"Ce qui était important c'était que la détection soit très précoce, elle l'a été", a ajouté Pierre-Henry Brandet. "A partir du moment où on a su que c'était une action médiatique menée par Greenpeace, le danger a été évalué avec précision."

Mais Yannick Rousselet maintient que les militants de Greenpeace sont entrés dans le périmètre de sécurité nucléaire et ont pu toucher physiquement les enceintes de deux réacteurs.

"Nos militants sont arrivés au sas d'accès des pièces de grande dimension", a-t-il expliqué à Reuters. "Ce qui veut dire que des personnes avec de mauvaises intentions auraient pu porter atteinte à la sûreté des réacteurs."

Les ministres de l'Intérieur et de l'Ecologie, Manuel Valls et Philippe Martin, ont demandé un rapport d'inspection afin de comprendre et corriger ce qui a permis cette intrusion.

Ils ont également prôné un durcissement des sanctions pour ce type d'intrusion.

"ACTION CITOYENNE"

"Nous souhaitons que le classement de nos installations soit renforcé", a pour sa part déclaré Philippe Sasseigne. "C'est en discussion avec les services concernés du gouvernement."

Le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé a pour sa part salué sur Europe 1 l'"action citoyenne" de Greenpeace. "Cela montre qu'on rentre dans ces centrales extrêmement dangereuses un peu comme dans une passoire", a-t-il dit.

Selon Yannick Rousselet, le message était cette fois surtout adressé au chef de l'Etat, en plein débat sur la transition énergétique.

L'annonce de la fermeture de la centrale de Fessenheim, en Alsace, ne suffit pas, fait-il valoir: "Celle de Tricastin, à quelques mois près, a le même âge que Fessenheim. Elle est située dans une zone sismique et inondable", a-t-il ajouté.

Selon Greenpeace, la cuve du réacteur N°1 présente en outre "une vingtaine de fissures".

"Si François Hollande veut tenir sa promesse de réduire la part du nucléaire (dans la production électrique française) à 50% d'ici 2025, cela passe par la fermeture d'au moins dix réacteurs d'ici 2017 et 20 réacteurs d'ici 2020", ajoute l'organisation dans son communiqué.

Outre Fessenheim et Tricastin, Yannick Rousselet cite les centrales de Gravelines (Nord), Bugey (Ain) et du Blayais (Gironde) parmi celles qui devraient être fermées en priorité.

Emmanuel Jarry et Natalie Huet, avec Marion Douet, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.