Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Onu-Le Conseil de sécurité approuve l'accord sur le nucléaire iranien

Reuters20/07/2015 à 17:29

(Précisions, réactions) par Michelle Nichols NATIONS UNIES, 20 juillet (Reuters) - Le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé lundi l'accord conclu il y a six jours à Vienne sur le nucléaire iranien mais a souligné qu'il pourra imposer de nouveau des sanctions à Téhéran si la République islamique ne respecte pas ses engagements durant les dix années à venir. La résolution a été approuvée à l'unanimité par les quinze membres du Conseil. Elle tire un trait sur les sanctions adoptées dans le cadre des sept résolutions précédentes liées au programme nucléaire iranien mais prolonge l'embargo sur les armes conventionnelles de cinq ans et celui sur les technologies balistiques de huit ans, conformément aux dispositions de l'accord de Vienne. Le texte précise qu'aucune sanction ne sera levée tant que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n'aura pas remis au Conseil de sécurité un rapport confirmant que Téhéran a bien pris certaines mesures prévues par l'accord de Vienne. Cet accord va rendre le monde "plus sûr", a déclaré la représentante des Etats-Unis à l'Onu, Samantha Power. "Mais cela ne change rien à nos profondes inquiétudes sur les violations des droits de l'homme commises par le gouvernement iranien ou sur l'instabilité que l'Iran alimente (...) en soutenant des groupes terroristes et en menaçant Israël", a-t-elle ajouté. L'ambassadeur d'Iran aux Nations unies, Gholamali Khoshroo, a rejeté ces accusations qu'il a jugées sans fondement. "Le pays qui a envahi deux pays de notre région et créé le terrain favorable à l'expansion du terrorisme et de l'extrémisme n'est pas le mieux placé pour lancer de telles accusations contre l'Iran", a-t-il dit. "INACCEPTABLE", POUR LES GARDIENS DE LA RÉVOLUTION En Iran, le commandant en chef des gardiens de la Révolution, Mohammed Ali Jafari, a jugé "inacceptable" cette résolution du Conseil de sécurité. "Certaines parties du texte franchissent clairement les limites posées par la République islamique, notamment sur les capacités militaires de l'Iran. Nous ne l'accepterons jamais", a-t-il dit à l'agence de presse Tasnim. L'Union européenne a également approuvé lundi l'accord sur le nucléaire iranien. Face au scepticisme du Congrès des Etats-Unis et à l'hostilité d'Israël, les ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Bruxelles, ont souligné dans un communiqué que cet accord, conclu après des mois de difficiles négociations et douze années de tensions, était le meilleur choix possible. Le Congrès américain, pour sa part, a reçu le texte dimanche soir et a soixante jours pour approuver l'accord ou le rejeter. L'Iran et les grandes puissances du groupe P5+1 (Etats-Unis, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine) ont conclu le 14 juillet un accord sur le programme nucléaire de Téhéran. Cet accord, dont les grandes lignes avaient été fixées dans un premier texte le 2 avril, encadrera le programme nucléaire de Téhéran pendant au moins dix ans en échange de la suspension progressive des sanctions économiques qui pèsent sur l'économie du pays et notamment sur ses exportations pétrolières. (Avec Bozorgmehr Sharafedin, Robin Emmott et Francesco Guarascio; Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.