1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

« On ne fait que des variations de soi-même »

Le Monde22/11/2018 à 06:37

Jean-Michel Jarre chez lui à Paris, le 20 novembre.

Jean-Michel Jarre sort un nouvel album, « Equinoxe Infinity », après une anthologie célébrant ses cinquante ans de carrière

A 70 ans, le plus célèbre musicien français d'électro confirme cet automne son regain d'activité avec Equinoxe Infinity - en référence à Equinoxe, son classique de 1978 -, son quatrième album depuis 2015. Peu auparavant, Jean-Michel Jarre a livré une anthologie en deux volumes (Planet Jarre) célébrant ses cinquante ans de carrière. Double occasion pour lui de s'exprimer, à son domicile parisien, sur un parcours solitaire, débuté en 1968 en laborantin du Groupe de recherches musicales (GRM).

Le principe de la compilation convient-il à votre musique, ordonnée autour de concept albums ?

Je n'aime pas du tout les best of, souvent liés à des idées de marketing. C'est comme prendre des chapitres de différents livres d'un même auteur et les rassembler dans un autre livre. Ça peut fonctionner si les albums sont des successions de chansons sans lien entre elles. Mais dans mon cas, chaque album a une propre histoire. Alors, quand la maison de disques a fait cette proposition, j'ai voulu trouver un fil rouge. J'ai plusieurs manières de travailler et ça m'a donné l'idée de diviser cette anthologie en quatre playlists, ou territoires : Soundscapes, les paysages sonores des débuts, à partir d'Oxygène [1976], avec une influence de la musique classique et des bandes-son de cinéma ; Themes, car j'ai toujours pensé que le plus important dans la musique, c'est la mélodie ; Sequences fait partie de l'ADN de la musique électronique, le côté hypnotique, le motif rythmique ; enfin, Explorations...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer