1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

On était à PSG-Soyaux pour la reprise de la D1
So Foot26/08/2019 à 12:00

On était à PSG-Soyaux pour la reprise de la D1

La première division féminine de football reprenait ce week-end en France. Pour l'occasion, le Paris Saint-Germain accueillait Soyaux, dimanche, sur la pelouse de Jean-Bouin (7-0). Deux mois après la grande réussite que fut la Coupe du monde, l'engouement semble quelque peu retombé. On y était pour vous.

Le soleil cogne fort sur les caboches de la capitale, ce dimanche après-midi. 14h à peine dépassé, les premiers supporters des féminines du PSG arrivent et se baladent autour de l'enceinte de Jean-Bouin, à quelques mètres, donc, de là où l'aventure des Bleues au Mondial s'était arrêtée. Une défaite 2-1 contre les États-Unis qui avait mis fin à l'idylle entre le grand public et les filles de Corinne Diacre. L'occasion, plusieurs semaines plus tard, de prendre le pouls de ce déséquilibré Paris-Soyaux. Histoire de jauger le fameux "effet Coupe du monde" et de voir si l'amourette peut survivre à la rentrée des classes.


"Il faut atteindre les 1000 personnes !"


Pour le moment, les services de sécurité -- présents en nombre -- s'affairent davantage à sécuriser les alentours du Parc des Princes, qui se prépare à accueillir la troisième journée de Ligue 1 entre Paris et Toulouse, plutôt que de s'occuper de la rencontre de D1 qui se joue dans moins de trois quart d'heure. Yannis, jeune Parisien, déboule avec le tout dernier maillot orangé de son club, floqué du nom de Paulina Dudek, défenseuse centrale polonaise du club de la capitale. Mais le garçon est un habitué des lieux : "Je viens à tous les matchs à domicile, sans exception, depuis plusieurs saisons, lâche-t-il. Avec le Mondial, on s'attend à une hausse des spectateurs en tribunes. Généralement, on est environ 400. Là, faut atteindre les 1000 personnes ! Ça serait mérité."

D1 Féminine : deux cartons et des leçons

Aucunement, donc, un spectateur conquis par le mois de compétition du mois de juin et de juillet dernier. Et très rares sont ceux qui viennent pour la première fois, et pour cette raison. C'est pourtant le cas de Kevin, venu parce que la place était offerte pour les abonnés du Parc, qu'il faisait très beau et que Paris jouait Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer