1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

On était à Bastia-Istres pour fêter la montée
So Foot20/05/2019 à 06:00

On était à Bastia-Istres pour fêter la montée

Deux ans après sa mise à l'écart du monde professionnel et sa descente dans les limbes du football français, le Sporting Bastia a obtenu sa première montée. Et Furiani l'a bien fêtée, à l'occasion de l'avant-dernière journée de National 3. Avec les joueurs, l'apéro, les beignets au brocciu et un peu de pluie.

La Corse sous la pluie et dans le gris en plein mois de mai, alors que la saison du figatellu est bel et bien achevée, c'est possible. La preuve avec ce cru 2019, durant lequel l'été est retardé. À moins qu'il ne soit déjà passé, vu les températures et le soleil observés au début de l'année. Pour les supporters du Sporting, l'étrangeté des choses naturelles fait de toute façon désormais partie de leur quotidien. Leur club, habitué au football professionnel, végète depuis bientôt deux ans dans les limbes du monde amateur. Mais ça, comme le sale temps, ils ne s'y habituent pas.



En ce samedi, il y a pourtant du monde sur la route de Furiani. Comme d'habitude, lorsque l'enceinte s'apprête à faire retentir les chants du territoire. Car les conducteurs qui circulent en direction du stade et se payent quelques bouchons ne profitent pas, pour la plupart, de leur week-end pour faire du shopping dans l'immonde centre commercial de la ville qui viole l'esthétisme et le nom de l'Île de Beauté. Non : ils roulent pour aller voir leur équipe défendre l'honneur de leurs couleurs.

Dernier effort avant la teuf


Une fois un endroit trouvé en guise de place de parking (trottoir, bord de route, espaces dédiés aux magasins...), il suffit de se laisser guider par la musique corse et s'installer dans les tribunes forcément moins garnies qu'en période Ligue 1. Pietra, Orezza ou Saint Georges à gauche, canistrelli et frappes sucrés à droite, la fête peut démarrer avec un petit hommage aux joueurs. Pourquoi ? Parce que depuis le 1er mai et un match nul sur la pelouse de Lucciana, le Sporting est officiellement champion de National 3 (groupe D) et monte par ricochet en quatrième division. Une joie immense et un petit soulagement pour le club, qui a été éjecté des sommets il y a maintenant deux saisons.



Alors, le responsable de la communication a prévenu d'emblée : au regard des festivités qui vont rythmer la journée, les joueurs

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer