Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

On a testé la limitation de vitesse à 80km/h : «Plus serein... mais on se traîne»

Le Parisien06/12/2017 à 14:10

On a testé la limitation de vitesse à 80km/h : «Plus serein... mais on se traîne»

Rouler à 10 km/h de moins sur une départementale, c'est une habitude à prendre. Nous avons fait le test mardi, pendant près de deux heures de conduite dans la campagne francilienne, le long des D 191, D 307 ou D 30, entre les communes d'Aubergenville, Saint-Nom-la-Bretèche ou Villepreux, dans les Yvelines. Avec le limiteur électronique qui rend impossible de dépasser les 80 km/h, l'expérience se révèle très rapidement... indolore.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, aucun automobiliste énervé par l'allure modérée de notre Clio ne vient klaxonner sa mauvaise humeur.

A 80, on semble ne gêner -- presque -- personne. Quelques véhicules manifestent tout de même un peu d'impatience, comme cette grosse berline Volkswagen sur la D 307 qui vient coller son nez un peu trop près de notre pare-chocs. Cela ne dure pas longtemps. Le suiveur aurait pu facilement nous doubler, mais il préfère attendre d'arriver au carrefour sur lequel il change de cap.

Les ronds-points cassent la vitesse

Entre les entrées et sorties de villes limitées à 70 km/h, mais surtout les ronds-points qui cassent la vitesse à intervalles réguliers, les temps de trajet pendant lesquels il est possible de conduire à 90 restent peu nombreux.

Au volant, limité à 80, on se sent un poil plus serein. Avec une pointe de stress en moins et la certitude de pouvoir éviter un peu plus facilement n'importe quel danger qui pourrait se présenter soudainement.

Reste que l'impression de se traîner ne tarde tout de même pas à venir au bout d'une heure de route.

Un autre problème surgit quand un véhicule roule encore moins vite. Ce camion-poubelles par exemple qui, malgré deux autocollants estampillés 80 et 90, se contente d'une allure calée entre 70 et 75 km/h sur la D 30, au sud de la commune de Feucherolles. La tentation de le dépasser est grande. Mais on se ravise très vite par peur de se lancer dans une manœuvre trop dangereuse, faute de reprise. Une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jeepinv
    06 décembre16:54

    Plus les voitures son sures et plus on limite la vitesse. Ridicule abus de pouvoir.

    Signaler un abus

  • M152518
    06 décembre15:42

    Le racket étatique sous couvert de sécurité routière a encore de beaux jours devant lui. Si ils ne veulent plus de morts sur la route, qu'ils interdisent tout véhicule roulant. Surtout que la vitesse n'est même pas la première cause de mortalité sur les routes.

    Signaler un abus

  • gilmdm
    06 décembre15:19

    80 kmh… encore une bonne pompe à fric en perspective pour rentabiliser les nouvelles petites jumelles.Sans compter le coût de remplacement de tous les panneaux 90…

    Signaler un abus

  • M1903733
    06 décembre15:06

    A pied plus de stress du tout

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.