1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« On a la vie au lycée, la vie à la maison et la vie sur Yubo »
Le Point16/02/2019 à 12:10

« Attends deux secondes s'teuplait, je veux juste dire un dernier truc à mon live ! » Ce lundi d'automne, Laure, pétillante élève de terminale, ne voulait pas lâcher son smartphone. C'est là, dans la cour du lycée, que j'ai entendu parler pour la première fois de Yubo, une application devenue virale chez les ados. Laure et deux autres lycéennes ont accepté de me confier, sous couvert d'anonymat, ce qu'elle ont vu et vécu sur cette appli, un univers parallèle où tout est permis.Suspendus à leurs téléphones, les lycéens « streament » (se filment en direct) ou regardent des live plusieurs heures par jour, sans forcément appartenir aux mêmes établissements. Véritable communauté, Yubo est devenu leur troisième vie, une vie à part. Je me suis rapidement intéressée à ce concept très attractif, au premier abord sympathique : discuter avec plusieurs personnes en direct ou regarder quelqu'un « streamer ». Certains live peuvent atteindre des centaines de spectateurs, mais la plupart sont assez « intimistes ». C'est justement cette dimension intime qui m'a donné envie de me pencher sur le sujet. J'ai alors découvert les dessous de Yubo, l'appli la plus misogyne du moment.Les filles l'admettent : les garçons viennent sur Yubo essentiellement pour « la chasse ». Les adolescents voient en effet en cette appli un site de rencontres, en atteste la façon dont les garçons attribuent une note au profil des filles. Laure, par exemple, a...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dupon666
    16 février12:47

    chassez le naturel et il revient au galop...ça va pas plaire à marlene

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer