Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Offensive militaire et sécuritaire de Hollande après les attentats

Reuters16/11/2015 à 18:17

* Hollande veut une coalition contre Daech avec Obama et Poutine * Des milliers de créations de postes contre le terrorisme * Nouvel arsenal législatif et révision de la Constitution (Actualisé avec ensemble des annonces) VERSAILLES, 16 novembre (Reuters) - François Hollande a annoncé lundi qu'il rencontrerait Barack Obama et Vladimir Poutine dans les prochains jours pour bâtir une grande coalition visant à détruire l'Etat islamique (Daech), ainsi qu'un renforcement des moyens de l'Etat pour lutter contre le terrorisme. Trois jours après les attentats les plus meurtriers jamais commis en France, le chef de l'Etat s'est solennellement adressé au Parlement réuni en Congrès à Versailles, une première depuis le début de son quinquennat. "Le terrorisme ne détruira pas la République française car c'est la République qui le détruira", a-t-il déclaré à la fin d'un discours très applaudi, suivi d'une Marseillaise. Le président a proposé de prolonger l'état d'urgence pour trois mois, d'utiliser plus largement les mesures exceptionnelles permises par l'état d'urgence et de changer la Constitution pour mieux lutter contre le terrorisme. De nouvelles dépenses seront par ailleurs engagées, avec des embauches dans la Justice et les forces de l'ordre et l'arrêt des réductions de postes dans l'armée. Tant pis si cela fragilise les engagements budgétaires de la France, a expliqué François Hollande, selon qui "le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité". Au niveau international, le président français a demandé au Conseil de sécurité de l'Onu d'adopter une résolution marquant la volonté commune de lutter contre le terrorisme, qui a fait au moins 129 morts vendredi soir à Paris et à Saint-Denis. "Il faut un rassemblement de tous ceux qui peuvent réellement lutter contre cette armée terroriste dans le cadre d'une grande et unique coalition", a-t-il dit. Parallèlement, "la France intensifiera ses opérations en Syrie", a annoncé François Hollande, quelques heures après de nouvelles frappes aériennes françaises contre Daech en Syrie. "Nous poursuivrons ces frappes au cours des semaines à venir", a-t-il dit, annonçant que le porte-avions Charles-de-Gaulle appareillerait jeudi pour le golfe arabo-persique. "Il n'y aura aucun répit et aucune trêve", a promis le chef de l'Etat. "Nous devons être impitoyables", a-t-il ajouté, en précisant qu'"il ne s'agit pas de contenir mais de détruire cette organisation". MOYENS SUPPLÉMENTAIRES ET RÉVISION CONSTITUTIONNELLE Pour lutter contre cette menace, il a annoncé que députés et sénateurs seraient saisis mercredi d'un projet de loi prolongeant l'état d'urgence pour trois mois. Le président souhaite par ailleurs un nouveau régime juridique complet pour les mesures exceptionnelles permises par l'état d'urgence : l'assignation à résidence et les perquisitions administratives, régime qu'il souhaite voir voté d'ici la fin de la semaine. La modification de la Constitution vise quant à elle à permettre aux pouvoirs publics d'agir plus efficacement contre le terrorisme, a-t-il dit. Les révisions constitutionnelles décidées par le président de la République, pour être adoptées, doivent être approuvées par référendum ou par la majorité des 3/5e des deux chambres du Parlement réunies en Congrès. François Hollande a annoncé la création de 5.000 emplois en deux ans dans la police et la gendarmerie, 2.500 dans la pénitentiaire et les services juridiques, et un millier dans les douanes pour contrôler les frontières. Il a annoncé en outre l'interruption de toute nouvelle réduction des effectifs de la Défense jusqu'en 2019. A la suite d'attentats qui avaient fait 17 morts en janvier, François Hollande avait annoncé la préservation de 18.500 postes sur les 34.000 suppressions de personnels prévues dans la loi de programmation militaire (LPM). Au niveau européen, François Hollande a dit son intention d'invoquer l'article 42.7 du traité sur l'Union qui prévoit que les Etats membres portent assistance à un pays qui fait l'objet d'une agression armée "par tous les moyens en leur pouvoir". "L'ennemi n'est pas un ennemi de la France, c'est un ennemi de l'Europe", a-t-il argumenté. Il a également plaidé pour un renforcement des mesures préventives telles que le Passenger Name Record (PNR) européen, fichier de voyageurs aériens. (Jean-Baptiste Vey, Elizabeth Pineau et Simon Carraud à Paris, avec Emile Picy à Versailles, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.