1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Objets connectés : les attaques pirates explosent
Le Parisien18/10/2019 à 14:06

Objets connectés : les attaques pirates explosent

Téléviseurs connectés, enceintes, montres, prises électriques, jouets, caméras... Les objets connectés sont en train de prendre de plus d'importance dans notre quotidien.Sauf que ces objets sont de plus en plus les cibles de pirates informatiques. Dans sa dernière étude, Kaspersky, l'entreprise leader de la cybersécurité dans le monde, révèle que les attaques contre les objets connectés ont été multipliées par 9 entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019, passant de 12 millions d'attaques à... 105 millions.Pour effectuer ces mesures, Kaspersky utilise des leurres, appelés « honeypot » en anglais dont la fonction est d'imiter ces objets connectés pour attirer les hackers.Au cours du premier semestre, ces 50 « honeypots » ont détecté plus de 100 millions d'attaques à partir de 276 000 adresses internet différentes. En d'autres termes, ces leurres ont généré 20 000 sessions infectées toutes les 15 minutes. Kaspersky honeypots - networks of virtual copies of various internet-connected devices and applications - have detected 105 million attacks on IoT devices coming from 276,000 unique IP addresses in the first six months of the year. https://t.co/HuW0KD1tCu-- busiweek (@busiweek) October 18, 2019 Plusieurs logiciels malveillants ont été identifiés : Mirai, Nyadrop... Selon l'éditeur d'antivirus, ces attaques ne sont pas très sophistiquées mais elles permettent de profiter de failles simples comme un logiciel qui n'a pas été mis à jour ou d'un mot de passe trop simple.Une autre étude réalisée par Hewlett-Packard a montré que 70 % des objets connectés sont actuellement vulnérables. En moyenne, ces appareils présentent 25 failles de sécurité : confidentialité des données insuffisante, système d'autorisation faillible, protection logicielle insuffisante... Selon une projection du cabinet Gartner sur 2020, le parc installé des objets connectés devrait représenter environ 26 ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer