1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Obiang nargue la justice au volant de l'un de ses bolides
Le Point26/02/2020 à 17:25

En octobre 2019, Le Point Afrique titrait : « Vendus aux enchères, les bolides de Teodorin ont-ils vraiment échappé aux Obiang ? » Il ne fallait pas être un grand devin pour imaginer que Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin, vice-président de la Guinée équatoriale, allait trouver un moyen de récupérer les vingt-cinq voitures confisquées par la justice suisse. Parmi ces bolides : une Lamborghini Veneno, une Bugatti Veyron, trois Rolls-Royce, plusieurs Ferrari, une Maserati, une Porsche, une McLaren, et une Koenigsegg. Du nom d'un constructeur suédois spécialisé dans les modèles sport de très grand standing, fabriqués à une petite dizaine d'exemplaires. À l'origine, Teodorin Obiang était soupçonné par les magistrats genevois de blanchiment d'argent et de gestion déloyale des intérêts publics. Seulement voilà, officiellement, les vingt-cinq véhicules n'appartenaient pas à au fils du président, mais à l'État équato-guinéen. Même si Teodorin était le seul à en profiter sur les bords du lac Léman.Lire aussi Biens mal acquis : le feuilleton Teodorin Obiang continueLe faux-nez des ObiangLe pouvoir judiciaire est finalement contraint de classer l'affaire en février 2019. Néanmoins, pour qu'un minimum de morale soit respecté, le palais de justice confisque les bolides et décide de les vendre aux enchères. Le produit de la vente devant être versé à un « programme à caractère social » en Guinée équatoriale. Le...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer