Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Obama tente de relativiser les conséquences du Brexit

Reuters24/06/2016 à 21:25
 (Actualisé tout du long) 
    PALO ALTO, Californie, 24 juin (Reuters) - Barack Obama a 
tenté vendredi de relativiser les conséquences que la sortie de 
la Grande-Bretagne de l'Union européenne risquent d'avoir sur la 
reprise économique américaine, sur les relations commerciales 
entre les Etats-Unis et l'Europe et sur l'entente entre alliés 
européens. 
    Le président américain s'est dit convaincu que la procédure 
du Brexit s'accomplirait d'une manière ordonnée et a souhaité 
que son pays continue d'entretenir une "relation particulière" 
avec la Grande-Bretagne et conserve des liens étroits avec l'UE. 
    "Alors que la relation entre le Royaume-Uni et l'UE va 
changer, il y a une chose qui ne sera pas modifiée, c'est la 
relation particulière qui existe entre nos deux nations", a 
déclaré le président américain dans un discours prononcé lors 
d'une conférence de chefs d'entreprise à l'université de 
Stanford en Californie. 
    "Cela va perdurer. L'UE restera l'un de nos partenaires 
indispensables", a-t-il ajouté. 
    Barack Obama s'est entretenu au téléphone avec le Premier 
ministre britannique David Cameron et avec la chancelière 
allemande Angela Merkel après le résultat du référendum de jeudi 
qui a vu la victoire des partisans du "Leave". 
    "Je suis certain que le Royaume-Uni est déterminé à une 
sortie en bon ordre de l'UE", a ajouté le président américain 
souhaitant que son pays et la Grande-Bretagne "s'attachent à 
garantir la croissance économique et la stabilité financière". 
    Lors d'une visite à Londres en avril, Barack Obama avait 
appelé les Britanniques à se prononcer pour le maintien dans 
l'Union européenne. 
    "Je dois avouer que nous aurions aimé une issue différente. 
Nous aurions préféré un résultat différent", a commenté le 
vice-président américain Joe Biden en visite en Irlande 
vendredi. 
    Le Brexit enterre de manière quasiment certaine les espoirs 
de Barack Obama de parvenir à conclure le partenariat 
transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) entre les 
Etats-Unis et l'Union européenne avant la fin de son mandat en 
janvier. 
    Pour Heather Conley, directrice du programme européen au 
Centre pour les études stratégiques et internationales de 
Washington, le TTIP "va probablement être reporté". 
    "Pour être honnête, le TTIP ne connaîtra aucune avancée 
avant 2018 au plus tôt", a-t-elle dit. 
    Le représentant américain au Commerce, Michael Froman, a 
indiqué vendredi qu'il évaluait les conséquences de la décision 
des Britanniques sur le TTIP tout en affirmant que les 
discussions avec ses homologues européens et britanniques se 
poursuivraient. 
    "L'importance du commerce et de l'investissement est 
indiscutable dans nos relations à la fois avec l'Union 
européenne et avec le Royaume-Uni. La logique économique et 
stratégique du TTIP demeure forte", a-t-il dit. 
     
 
 (Roberta Rampton; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.