Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Obama s'étonne que Suu Kyi ne puisse être présidente en Birmanie

Reuters14/11/2014 à 11:36

RANGOON, 14 novembre (Reuters) - Barack Obama a jugé vendredi que la législation électorale privant l'opposante Aung San Suu Kyi de la possibilité de devenir chef de l'Etat en Birmanie "n'avait pas vraiment de sens". Suu Kyi, lauréate du prix Nobel de la paix comme Obama, ne peut se présenter à l'élection présidentielle prévue l'an prochain dans son pays car ses deux fils sont de nationalité étrangère. C'est la première fois que le chef de l'Etat américain, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse commune avec Suu Kyi à Rangoon, prend une position aussi explicite sur l'avenir politique de l'opposante birmane. "Je ne comprends pas une disposition qui empêche quelqu'un de devenir président en raison de l'identité de ses enfants. Je trouve que cela n'a pas vraiment de sens", a déclaré Barack Obama, s'exprimant devant la maison de Suu Kyi. "D'un point de vue démocratique, il n'est pas juste que la discrimination s'exerce contre une personne en particulier", a déclaré l'opposante commentant la disposition légale sous le coup de laquelle elle tombe. S'il a exprimé son étonnement, Barack Obama n'a toutefois pas appelé explicitement à des changements afin de permettre à Aung San Suu Kyi de pouvoir briguer la présidence de son pays. Washington continue de faire pression sur les autorités birmanes afin qu'elles poursuivent les réformes politiques et économiques engagées depuis deux ans mais qui semblent aujourd'hui marquer le pas. "Notre processus de réformes traverse une période de turbulences", a commenté Suu Kyi. "Mais nous pouvons négocier cette période avec l'engagement, l'aide et la compréhension de nos amis à travers le monde", a-t-elle ajouté. Obama, qui est attendu au sommet du G20 à Brisbane en Australie, effectuait sa deuxième visite en Birmanie à l'occasion du sommet de l'Asean. Après une entrevue, jeudi, avec son homologue birman Thein Sein, il a déclaré être optimiste sur les évolutions politiques en cours en Birmanie tout en admettant que beaucoup restait à faire. (Matt Spetalnick et Jared Ferrie; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.