1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Obama prépare un ultime transfert de détenus à Guantanamo
Reuters21/12/2016 à 01:38

    WASHINGTON, 21 décembre (Reuters) - Barack Obama envisage de 
transférer vers des pays tiers 17 à 18 détenus de la prison 
militaire de Guantanamo d'ici la fin de sa présidence, dans un 
mois, a-t-on appris mardi de source proche du dossier. 
    Il reste actuellement 59 détenus dans la base navale dont 
disposent les Etats-Unis dans l'est de Cuba. 
    Selon cette source, l'administration démocrate a informé le 
Congrès de sa volonté de transférer ces détenus vers quatre pays 
au moins (Italie, Oman, Arabie saoudite et Emirats arabes unis). 
    Il s'agira des ultimes départs de la prison militaire créée 
sous George W. Bush pour regrouper les "ennemis combattants" 
capturés dans le cadre de la "guerre contre le terrorisme" 
déclarée par le président républicain après les attentats du 11 
septembre 2001. 
    Lors de sa campagne électorale victorieuse de 2008, Obama 
s'était engagé à fermer la prison de Guantanamo mais n'a jamais 
pu tenir cette promesse, se heurtant à des blocages au Congrès 
mais aussi au sein du département de la Défense. 
    Si ces transferts aboutissent, il restera alors 41 à 42 
détenus, dont dix membres présumés des cellules ayant préparé 
les attaques du 11-Septembre. Les autres n'ont pas été 
formellement inculpés mais sont jugés trop dangereux pour être 
relâchés. 
    A l'arrivée d'Obama à la Maison blanche, en janvier 2009, il 
restait 242 détenus à Guantanamo. 
 
 (Matt Spetalnick; Henri-Pierre André pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer