Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Obama et Poutine persistent pour trouver un accord sur la Syrie

Reuters05/09/2016 à 13:17

MOSCOU ET WASHINGTON DISCUTENT TOUJOURS D'UN ACCORD SUR LA SYRIE

HANGZHOU, Chine (Reuters) - Barack Obama et Vladimir Poutine ont longuement discuté lundi, en marge du sommet du G20 à Hangzhou, dans l'est de la Chine, sur les chances et les moyens de parvenir à un accord de cessez-le-feu en Syrie, a rapporté un responsable américain.

Ce dernier a ajouté que les présidents américain et russe avaient eu une réunion "constructive" d'environ 90 minutes sur la mise en place de l'aide humanitaire dans le pays, les moyens de réduire la violence et de coopérer avec les différents groupes de combattants sur place.

"La rencontre a duré plus longtemps que prévu", a pour sa part commenté le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, cité par l'agence de presse russe RIA. "Cela s'est bien passé. Le travail va se poursuivre."

L'entretien entre les deux présidents n'avait pas vocation à entrer dans les détails d'un éventuel accord mais a permis de clarifier certains "désaccords persistants", a précisé de son côté le responsable gouvernemental américain.

Obama et Poutine ont également pressé le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à se rencontrer à nouveau dès cette semaine pour avancer dans les discussions, après l'annonce par un haut responsable du département d'Etat de l'échec des discussions entre les deux hommes à Hangzhou.

John Kerry et Sergueï Lavrov négocient depuis des semaines un accord qui ferait cesser les hostilités en garantissant le retrait des forces gouvernementales de certaines régions, y compris Alep, et autoriserait des convois humanitaires à gagner des zones où des civils sont pris au piège par les combats.

Le cessez-le-feu serait supervisé grâce à un partage des renseignements entre Russes et Américains et une coopération militaire contre des organisations comme l'Etat islamique.

Un premier accord de cessation des hostilités, conclu en février entre Washington et Moscou pour favoriser l'ouverture à Genève de négociations intersyriennes indirectes sous l'égide de l'Onu, a échoué et John Kerry a plusieurs fois souligné qu'il n'était pas prêt à signer un nouvel accord voué à l'échec.

C'est la deuxième fois en deux semaines que les deux hommes ne parviennent pas à s'entendre, après une rencontre à Genève le 26 août.

Au département d'Etat, on se refuse à détailler les points de désaccord entre les deux pays.

La Russie insiste sur le fait qu'elle ne peut pas accepter un accord tant que les combattants de l'opposition soutenus par les Etats-Unis et leurs alliés du Golfe ne seront pas séparés sur le terrain des combattants djihadistes liés à Al Qaïda.

Une source au ministère russe des Affaires étrangères a cependant tenu à minimiser l'échec des discussions à Hangzhou.

"Le processus va se poursuivre", a dit ce responsable cité par l'agence Interfax. "Ce n'est pas la peine de déclarer de manière théâtrale, comme l'ont fait certaines sources au département d'Etat, que rien n'a été obtenu."

(Roberta Rampton, Ben Blanchard, Polina Devitt; Henri-Pierre André et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.