Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Obama au Kenya salue le dynamisme entrepreneurial de l'Afrique

Reuters25/07/2015 à 12:49

par Jeff Mason et Edith Honan NAIROBI, 25 juillet (Reuters) - Barack Obama s'est adressé samedi à des chefs d'entreprise africains au deuxième jour de sa visite officielle au Kenya les appelant à contribuer à combattre les idéologies violentes et extrémistes et à promouvoir la croissance. Le président américain, qui s'exprimait devant le "Sommet mondial de l'entreprenariat" pour sa première visite présidentielle au Kenya, pays natal de son père, a aussi demandé aux gouvernements africains de promouvoir l'état de droit et de lutter contre la corruption. Ce sont toutefois les questions de sécurité qui devraient être au coeur de l'entretien qu'il doit avoir dans la journée avec son homologue kényan Uhuru Kenyatta, dont le pays a subi une série d'attaques conduites par les islamistes somaliens d'Al Chabaab depuis l'an dernier. "L'Afrique est en mouvement. L'Afrique est l'une des régions du monde qui enregistre la plus forte croissance", a déclaré Obama devant un parterre d'hommes affaires qu'il a salué d'un "Jambo", bonjour en swahili. "C'est merveilleux d'être de retour au Kenya", a-t-il ajouté. Obama cherche aussi à resserrer les liens économiques avec le continent africain où la Chine a ravi la première place aux Etats-Unis pour ce qui est des échanges commerciaux depuis 2009. "L'entreprenariat est une alternative positive aux idéologies de violence et de division qui, trop souvent, comblent le vide ressenti par des jeunes quand ils ne voient pas d'avenir pour eux-mêmes." Le chef de la Maison blanche a souligné le rôle vital des gouvernements pour faire prévaloir l'état de droit et lutter contre la corruption, deux questions souvent citées par les entreprises comme des freins à leurs activités. "L'Afrique est ouverte aux entreprises", a déclaré Uhuru Kenyatta dans son discours d'accueil de président américain. "Le moment est venu pour une nouvelle génération d'Africains de promouvoir une prospérité solidaire." Le "Sommet mondial de l'entreprenariat", manifestation annuelle parrainée par les Etats-Unis, se déroule pour la première fois dans un pays d'Afrique sub-saharienne. Obama doit rendre hommage dans la journée aux victimes de l'attentat de 1998 contre l'ambassade américaine à Nairobi, avant un dîner de travail avec son homologue kényan, qui faisait l'objet, jusqu'à leur abandon en mars dernier, de poursuites de la Cour pénale internationale (CPI) pour son rôle présumé dans les violences post-électorales de 2007-2008 au Kenya. Barack Obama se rendra ensuite à Addis-Abeba, en Ethiopie, pays dont le bilan en matière de droits de l'homme est également critiqué. (Marc Joanny pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.