Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nuit de violence à Bujumbura, la capitale du Burundi

Reuters11/12/2015 à 09:29
 (Précisions sur la situation à Bujumbura vendredi matin) 
    NAIROBI, 11 décembre (Reuters) - Plusieurs camps militaires 
ont été attaqués dans la nuit de jeudi à vendredi à Bujumbura, 
où de violents échanges de tirs et des explosions ont retenti 
pendant plusieurs heures, ont déclaré un responsable burundais 
et des soldats. 
     Deux militaires, qui ont demandé à rester anonymes, ont 
précisé à Reuters que les attaques avaient visé trois camps de 
l'armée dans la capitale burundaise. 
    Selon l'un d'eux, qui a parlé à des soldats sur place, deux 
militaires et cinq assaillants ont été tués près de la base de 
Ngagara, à Bujumbura.     
    Les autorités n'ont fourni aucun bilan pour le moment. Le 
porte-parole de l'armée n'était pas immédiatement joignable. 
    D'après des habitants, les rues de Bujumbura étaient 
désertes vendredi matin à une heure où les gens se rendent 
d'ordinaire au travail, les écoles étaient fermées et les forces 
de sécurité massivement déployées. 
    Willy Niyamitwe, conseiller chargé de la communication du 
président Pierre Nkurunziza, a assuré sur son compte Twitter 
qu'il n'y avait pas eu de tentative de coup d'Etat, comme celle 
qui a été déjouée en mai dernier.  
    Il a affirmé que les attaques des camps visaient à créer une 
diversion pour permettre l'évasion de prisonniers, ajoutant que 
la manoeuvre avait échoué. 
    Le Burundi est en proie à des violences qui ont déjà fait 
des centaines de morts et des dizaines de milliers de déplacés 
depuis que Pierre Nkurunziza a décidé en avril de briguer un 
troisième mandat, qu'il a remporté cet été, ignorant les 
protestations de l'opposition qui jugeait cette initiative 
contraire à la Constitution. 
    Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a jugé 
il y a dix jours que le Burundi était au bord d'une guerre aux 
"effets potentiellement désastreux sur une région déjà fragile". 
    Pierre Nkurunziza est un ancien chef rebelle hutu, qui avait 
affronté la minorité tutsie au pouvoir pendant la guerre civile 
de 1993 à 2005. Les clivages ethniques sont les mêmes qu'au 
Rwanda voisin, théâtre d'un génocide en 1994. 
 
 (Edmund Blair; Tangi Salaün pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.