1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nucléaire : Rugy promet un calendrier pour fin octobre
Le Parisien05/09/2018 à 10:37

Nucléaire : Rugy promet un calendrier pour fin octobre

La démission de Nicolas Hulot a laissé une question en suspens : quel calendrier pour la réduction de la part du nucléaire ? Mercredi, au lendemain de sa nomination au gouvernement, François de Rugy a promis, sur France Inter, que la feuille de route énergétique pour les dix années à venir serait connue fin octobre. « Nous avons été élus avec Emmanuel Macron sur l'engagement de mettre en oeuvre la loi de transition énergétique votée en 2015. Cette loi prévoit qu'il y ait une programmation pluriannuelle de l'énergie, la PPE », a rappelé le tout nouveau ministre de la Transition écologique, interrogé sur l'échéance d'un nucléaire ramené à 50 % de la production d'électricité. François de Rugy: "fin octobre nous présenterons la programmation pluri-annuelle de l'énergie" #le79inter #PPE pic.twitter.com/ZK7pl4bTBR-- France Inter (@franceinter) 5 septembre 2018 « Nous serons en mesure de le présenter à la fin du mois d'octobre », a-t-il annoncé. Ce document, qui doit notamment détailler la part de chaque énergie dans le mix énergétique, couvrira les périodes 2019-2023 et 2024-2028. La première a fait l'objet au printemps d'un débat public.« Pas simple »L'objectif de ramener la part du nucléaire de 75 % à 50 % de la production d'électricité à l'horizon 2025 est inscrit dans la loi de transition énergétique votée en 2015. C'était également un engagement de campagne d'Emmanuel Macron.Mais en novembre dernier, Nicolas Hulot annonçait que la France ne pourrait pas tenir cet engagement. Et promettait une nouvelle échéance, une fois fixée la liste de réacteurs à fermer.Le gouvernement devait initialement présenter une première version de la PPE cet été. « Nicolas Hulot, depuis qu'il a été ministre, a travaillé dessus », a souligné le nouveau ministre mercredi, ajoutant que telle entreprise n'était « pas simple ». LIRE AUSSI > Nucléaire : le rapport qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer