Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nucléaire: besoin d'une vision à 2050 avant de décider de nouveaux réacteurs (Cour des comptes)
AFP09/07/2020 à 11:19

Après les "dérives" du chantier de l'EPR de Flamanville (Manche), la Cour des comptes a réclamé jeudi un bilan des chantiers menés et une vision à 2050 avant l'éventuelle décision de construire de nouveaux réacteurs nucléaires en France.

"Le retour d'expérience des chantiers menés et la planification du mix énergétique à horizon 2050 sont nécessaires avant de décider de construire ou non de nouveaux réacteurs électronucléaires", a déclaré le premier président de la Cour des comptes, Pierre Moscovici, lors d'une conférence de presse.

La Cour a publié jeudi un rapport sur la filière EPR, qui fait notamment le constat des "dérives de coûts et de délais considérables" sur le chantier du réacteur de Flamanville (Manche), dont la mise en service n'interviendra que "mi-2023" au plus tôt.

En raison de ce retard, le gouvernement a déjà prévenu que la décision de construire ou non de nouveaux réacteurs nucléaires en France serait renvoyée au prochain quinquennat.

Avant cette décision, les magistrats suggèrent donc "un exercice de retour d'expérience complet sur tous les EPR construits ou en construction en France et à l'étranger".

Ils demandent aussi "une analyse complète du mix électrique à l'horizon 2050" préalable à toute décision.

La programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), qui sert de feuille de route au gouvernement, a aujourd'hui pour horizon 2028.

Or, la décision de construire ou non de nouveaux réacteurs engagera la France "jusqu'au XXIIe siècle", souligne la Cour des comptes. Et les enjeux financiers sont énormes: construire trois paires de réacteurs EPR2 (la version améliorée sur laquelle travaille EDF) coûterait 46 milliards d'euros.

Pour pouvoir pendre une décision, cette dernière prône également de "calculer la rentabilité prévisionnelle du réacteur de Flamanville 3 et de l'EPR2".

jmi/liu/shu

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
EDF
Euronext Paris -0.62%

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • g.prigen
    10 juillet23:14

    Je n'apprécie pas particulièrement moscovisidose. Mais force est de constater que la CDC pose les bonnes questions, qu'on soit pour ou contre le nucléaire ou EDF.On n'a plus le droit de se planter. Il en va de la survie de la filière française.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer