Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouvelle vague de violences à travers l'Afghanistan

Reuters13/12/2014 à 19:02

(Bilan de l'attentat contre un car actualisé) par Hamid Shalizi et Mirwais Harooni KABOUL, 13 décembre (Reuters) - Les taliban ont commis plusieurs attaques meurtrières vendredi et samedi et subi dans le même temps de lourdes pertes, en plusieurs points d'Afghanistan, d'où la majeure partie des forces internationales s'apprêtent à se retirer dans les deux semaines à venir. A Kaboul, un kamikaze a actionné ses charges au passage d'un autocar transportant des soldats, tuant au moins sept d'entre eux, a déclaré Hashmat Stanekzai, porte-parole du chef de la police de la capitale. Un peu plus tôt, des individus armés avaient tué par balle un haut fonctionnaire de la Cour suprême, Atiqullah Raoufi, alors qu'il quittait son domicile de Kaboul. Les taliban ont revendiqué son assassinat, sans expliquer la raison de leur acte. La capitale afghane a été le théâtre de multiples attaques ces dernières semaines, dont plusieurs contre des cars de l'armée. Un attentat suicide a fait un mort jeudi dans une salle de l'Institut français, lors de la représentation d'une pièce de théâtre dénonçant précisément les attaques suicide. Aux abords de Kaboul, près de la base aérienne américaine de Bagram, les taliban ont fait exploser vendredi soir une bombe au passage d'un convoi de troupes étrangères. Deux soldats américains de l'Isaf (Force internationale d'assistance à la sécurité) ont trouvé la mort, a déclaré samedi un responsable de la défense à Washington. Dans la province de Helmand, située dans le sud de l'Afghanistan, les taliban ont tué par balles samedi 12 démineurs qui étaient à l'oeuvre non loin de l'ancienne base britannique "Camp Bastion", a rapporté la police. Les forces afghanes ont mené par la suite une contre-attaque, tuant quatre des assaillants et en capturant trois autres. L'armée et la police afghanes ont déclaré avoir tué plus de 50 taliban à travers le pays au cours des dernières 48 heures. Au premier semestre de cette année, 5.000 policiers et soldats afghans ont été tués, ainsi que plus de 1.500 civils, dans les violences qui ensanglantent l'Afghanistan. Environ 13.000 soldats étrangers resteront en Afghanistan l'année prochaine, alors qu'au plus fort de l'engagement international contre les taliban, ils étaient plus de 130.000. (Mirwais Harooni et Hamid Shalizi,; Nicolas Delame et Eric Faye pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.