Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouvelle manifestation de salariés de Suez contre l'OPA de Veolia
AFP29/09/2020 à 13:21

Des salariés et syndicalistes de Suez manifestent devant la tour d'Engie contre l'OPA de Veolia, le 29 septembre 2020 dans le quartier de la Défense, près de Paris ( AFP / Eric PIERMONT )

Des salariés et syndicalistes de Suez manifestent devant la tour d'Engie contre l'OPA de Veolia, le 29 septembre 2020 dans le quartier de la Défense, près de Paris ( AFP / Eric PIERMONT )

Plus d'une centaine de salariés - 400 selon la CGT - ont manifesté mardi devant la Tour Engie de la Défense à l'appel de l'intersyndicale du groupe pour protester contre l'OPA projetée par le géant de l'eau et des services Veolia, a constaté l'AFP.

Les salariés scandaient "Veolia, ton OPA on n'en veut pas" ou encore "Jean-Pierre Clamadieu (président d'Engie), on va te chercher chez toi".

Le président d'Engie a salué mardi un projet industriel "solide" de Veolia, qui souhaite racheter ses parts dans Suez, estimant que ce dernier n'a proposé "rien de concret" avant l'expiration de l'offre mercredi.

Suez bataille depuis fin août pour son indépendance, après que son actionnaire principal, Engie, s'est vu offrir par Veolia de lui céder 29,9% de parts pour 2,9 milliards d'euros (15 euros par action).

"Le calendrier s'est resserré donc on vient montrer notre mobilisation", a indiqué à l'AFP Franck Reinhold von Essen, secrétaire (CGT) du comité d'entreprise européen de Suez.

"On a une demande en référé à 15h" au tribunal de Paris pour obtenir la suspension du projet de rachat, "et demain (se tiendra) le conseil d'administration (d'Engie). On attend les résultats mais quoi qu'il se passe on continuera, les salariés de Suez n'iront pas chez Veolia", assure-t-il.

Pour le délégué CGT, "s'unir avec la concurrence est le pire des choix. Les services essentiels que nous prodiguons méritent une sorte de Grenelle de l'environnement et des services à l'énergie".

Pour Anne, cadre chez Suez depuis 12 ans et syndiquée à la CFE-CGC, l'offre est une "prise d'otage" où "notre spécificité, notre culture de groupe, notre investissement sont remis en question". Elle "ne croit pas un mot aux engagements pris par le PDG de Veolia (de préserver l'emploi): "depuis 2014 on a eu quatre plans sociaux, pourquoi pas un cinquième ?"

Sylvain, 55 ans, salarié chez Suez depuis 1989, juge que "le projet n'a pas de sens, il affaiblit la position française sur des marchés nationaux et internationaux".

Des salariés et syndicalistes de Suez manifestent contre l'OPA de Veolia, le 29 septembre 2020 dans le quartier de la Défense, près de Paris ( AFP / Eric PIERMONT )

Des salariés et syndicalistes de Suez manifestent contre l'OPA de Veolia, le 29 septembre 2020 dans le quartier de la Défense, près de Paris ( AFP / Eric PIERMONT )

Amer, Stéphane, 37 ans, estime que le président d'Engie a "failli à son poste car il est obligé de céder ce qu'il considérait comme un diamant parce qu'il manque de cash". "C'est une sorte de traîtrise, un dédain vis à vis des salariés". 

Le PDG de Veolia, Antoine Frérot, a promis d'améliorer financièrement son offre avant mercredi.

msa-mpf/bfa/nth

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer