1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouvelle manifestation à Alger contre un 5e mandat de Bouteflika
Le Parisien24/02/2019 à 18:05

Nouvelle manifestation à Alger contre un 5e mandat de Bouteflika

Plusieurs centaines de personnes ont tenté dimanche de manifester dans le centre d'Alger, à l'appel d'un mouvement « citoyen », pour s'opposer à un 5e mandat du président Abdelaziz Bouteflika.En ce premier jour de semaine, la mobilisation semblait faible, comparée aux manifestations massives de vendredi, où des dizaines de milliers de personnes étaient descendues dans la rue en Algérie, notamment dans la capitale, où les manifestations sont pourtant strictement interdites, répondant à des appels lancés sur les réseaux sociaux.Néanmoins, le groupe de protestataires, initialement une cinquantaine, n'a cessé de gonfler jusqu'à atteindre plusieurs centaines de personnes qui commençaient à se disperser peu avant 14 heures. LIRE AUSSI > La rue se lève contre Bouteflika : reportage dans les rues d'AlgerDe petits groupes de quelques dizaines de jeunes ont ensuite voulu poursuivre la manifestation, la police faisant alors usage de gaz lacrymogènes. La police a en outre procédé à plusieurs arrestations, d'après la même source.Soufiane Djilali, coordinateur du mouvement Mouwatana -à l'origine de l'appel au rassemblement-, a affirmé que « 15 cadres » de ce collectif ainsi que « des dizaines de citoyens » avaient été interpellés. Ce chiffre n'a pu être vérifié à cette heure auprès d'autres sources. Des manifestants à Alger ce dimanche. AFP/Ryad Kramdi Dans un premier temps, la police avait tenté d'empêcher le rassemblement en évacuant plusieurs minutes avant la place du centre d'Alger où il était prévu. Les dizaines de militants qui y étaient réunis se sont alors regroupés sur une artère commerçante contiguë, rejoints par de nombreux autres protestataires.Ils y ont été bloqués durant près de deux heures par la police, qui a fini par évacuer la chaussée à coups de gaz lacrymogènes et à rétablir la circulation en cantonnant les manifestants sur les trottoirs.« Algérie libre et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer