Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

FINCANTIERI

1.269EUR
+0.06% 
Ouverture théorique 1.177

IT0001415246 FCT

MIL données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    1.268

  • + haut

    0.000

  • + bas

    0.000

  • volume

    0

  • valorisation

    2 147 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    19.04.18 / 17:35:56

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter FINCANTIERI à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter FINCANTIERI à mes listes

    Fermer

Nouvelle commande de 4 paquebots géants pour STX à Saint-Nazaire

Reuters06/04/2016 à 18:30
    * MSC Croisières est le principal client de STX 
Saint-Nazaire 
    * Le nouveau contrat représente 3.000 emplois 
    * Le croisiériste veut diversifier sa clientèle 
 
 (Actualisé avec signature du contrat à l'Elysée, Hollande) 
    PARIS, 6 avril (Reuters) - MSC Croisières, principal client 
des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), a 
finalisé mercredi une commande pour la construction de quatre 
paquebots géants, afin de profiter du boom des marchés 
nord-américain et chinois. 
    Cette commande, signée à l'Elysée par les dirigeants de MSC 
Croisières et STX France en présence de François Hollande, porte 
à huit le nombre de paquebots commandés aux chantiers navals de 
Saint-Nazaire, avec plus de 3.000 emplois à la clé d'ici 2026. 
    Le chef de l'Etat a qualifié de "belle réussite" ce contrat 
de près de quatre milliards d'euros représentant quelque 37 
millions d'heures de travail, soit 1.800 emplois directs sur 
trois ans, et 3.500 sur 10 ans, pour Saint-Nazaire et sa région. 
    "C'est dire si Saint-Nazaire peut être convaincu d'avoir 
pour les dix prochaines d'années un carnet de commandes 
pleinement garni", s'est réjoui le président devant les 
dirigeants des deux groupes signataires, Laurent Castaing (STX) 
et Gianluigi Aponte (propriétaire de MSC), et un parterre 
d'ouvriers de tous les corps de métier des chantiers navals.  
    La flotte actuelle de 12 paquebots de MSC Croisières a été 
livrée par les chantiers de Saint-Nazaire entre 2003 et 2013.  
    Et avant la commande signée ce mercredi, l'armateur avait 
déjà commandé quatre paquebots supplémentaires à Saint-Nazaire, 
le premier devant être livré en mai 2017 et les trois autres en 
2019 et 2020, mais aussi trois bateaux au chantier naval italien 
Fincantieri  FCT.MI .   
    Les quatre paquebots commandés mercredi, qui pourront 
transporter chacun 7.000 passagers, sont les plus gros jamais 
construits dans le monde, a fait valoir le PDG de MSC Croisières 
Gianni Onorato lors d'un entretien à Reuters. 
    "Cet engagement sur la construction de 11 bateaux pour les 
10 ans à venir renforcera notre positionnement mondial et nous 
deviendrons l'un des gros acteurs du secteur", a-t-il ajouté. 
     
    MSC VEUT DIVERSIFIER SA CLIENTÈLE 
    MSC Croisières table à la fois sur l'accès croissant de la 
classe moyenne chinoise aux vacances sur des paquebots, dont 
elle est très friande, et sur l'augmentation de sa présence sur 
l'énorme marché nord-américain, où il est sous-représenté. 
    Mais c'est surtout en diversifiant sa clientèle, avec des 
offres visant les familles et les jeunes couples, que MSC veut 
casser l'image des croisières réservées aux seniors. 
    En plus du prix de la croisière elle-même, qui s'échelonne 
de 700 à 3.000 euros, les clients dépensent entre 50 et 100 
euros par jour en extras. 
    Gianni Onorato a dit ne pas avoir constaté d'impact majeur 
de l'insécurité liée à la présence de Daech autour de la 
Méditerranée sur sa principale clientèle - les Français, les 
Italiens, les Espagnols et les Allemands. 
    "Les bateaux peuvent être déplacés en cas de situation 
critique", a-t-il observé, citant aussi les technologies 
permettant un contrôle accru de l'environnement en temps réel. 
    C'est pour cette raison qu'il a dit espérer pouvoir 
desservir à nouveau des destinations aussi emblématiques que 
l'Egypte, la Tunisie et la Turquie. 
    Selon le Groupement des industries de construction et 
activités navales (Gican), le carnet de commandes des chantiers 
navals français était de 16 milliards d'euros fin 2015 (dont 
environ cinq milliards pour le seul secteur civil) contre un 
total de près de 10 milliards fin 2009. 
    La France est le sixième pays mondial de construction navale 
civile et militaire, avec une activité de 8,5 milliards d'euros 
et plus de 40.000 emplois directs, et figure parmi les trois 
premiers constructeurs mondiaux de paquebots. 
    La vente du chantier naval STX avait été envisagée, mais 
l'actionnaire majoritaire coréen n'a pas voulu déclencher la 
cession.  
    STX France est possédé à 66,6% par STX et à 33,4% par l'Etat 
français via le Fonds stratégique d'investissement (FSI). 
  
 
 (Elizabeth Pineau et Cyril Altmeyer, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

+0.06%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.